Béton

Pas un nuage,
dans tous les sens
du t(h)erme. Le vent
vient rafraîchir le rose
attablé au jour
et le rosé de la pause
béton que l’on coule
après avoir creusé -
;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;le bonheur,
papillon autour
et soûl
le parasol.

Publié dans En tous sens | Poster un commentaire

Y r’pleut

Ici, ça ne dure pas,
toujours ça tourne à l’orage,
;;;;;;;;et y r’pleut
comme on dit par chez nous.

Un cri de mouette,
pour nous rappeler l’été,
zèbre soudain ce tonnerre
d’abattement grisâtre.
(Toboggan, balançoire,
rêvant de cigales,
ont depuis belle lurette
enjambé le mur ;;;;;;;;;;du jardin.)

Et c’est ainsi que tombe
de nos mains moites
comme le poids maussade
d’une vache sur nos tongs

et la moindre perspective
d’un château de sable.

Publié dans En tous sens | Poster un commentaire

Mea culpa

 

greco 053

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Berthe Morisot – La psyché ou Le Miroir (1876)

 

Dans le miroir déformant
de mes yeux d’aigle,
ce que tu ne peux voir de toi
en peinture.

Mon indulgence,
même si elle ne semble
pas plus qu’une buée,
je la délègue
tout d’une haleine
au poème,

comme pour
briser
un mauvais reflet,
comme pour
inverser
un injuste penchant

de ma psyché.

Publié dans En tous sens | 4 Commentaires

Fabrice Farre

Couverturelechasseurimmobile

 

 

 

 

 

 

 

 

68 p – 10 € port compris - éd. Le Citron Gare

 

Un extrait :

 

CQFD

Regarde ces bougies, nous aussi
nous sommes de cire, dans les musées,
devant le jour qui montre
que vivre est un anniversaire,
mourir une flamme sur ces bougies
que l’on vient d’allumer.

Publié dans Mots rencontrés | 2 Commentaires

Recours au Poème

 

 

 

recours au Poème

 

 

 

 

 

La revue numérique "Recours au Poème" me fait l’honneur et la joie d’accueillir 5 de mes textes sur son site.

Parmi les autres auteurs retenus : Anne Bihan, Rachid Mansoum, Chantal Colomb, Constantin Severin et Mariela Griffor.

Publié dans En tous sens | 2 Commentaires

La lanterne

Quel Noël
de quelle année, déjà,
cette lanterne ?

Une chose est sûre,
et c’est elle
en carton
et papier calque,
et surtout multicolore.

Quel Noël
de quelle année, déjà,
cette lumière
sereine
qui en jaillit ?

Une chose est sûre,
et c’est elle
bue
à plein regard
vacillant vers

le plus bleu
et chaud
du présent.

* Après re-re-relecture, fin d’un petit poème retravaillé. Première version, ici

Publié dans En tous sens | 4 Commentaires

Patrice Maltaverne / Fabrice Marzuolo

La partie riante des affreux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

84 pages – 10 € port compris – éd. Le Citron noir (désormais éd. Le citron gare)

 

Un poème de Fabrice Marzuolo :

 

Photos

elle a accouché
il y a plus d’un an

aujourd’hui
il faut rafraîchir la mémoire de la parentèle
la maman apporte les photos
pour revoir

il te ressemble

les yeux

il a une bonne bouille

et puis quoi encore

rien

il y a si longtemps que les enfants naissent
qu’à la force on se lasse

 

et un de Patrice Maltaverne :

 

Un but dans la vie

D’abord faire un enfant
Et même ensuite plusieurs
Car c’est mieux
Pour imiter les autres
Eux qui sont allés jusque là
Je veux accomplir leur performance
Indépassable
Qu’importe s’il y a d’autres lignes parallèles
Dans d’autres mondes
Car on y perd l’équilibre
Artaud lui-même n’a pu se raccrocher
A ses soleils de rabe
Et puis personne ici
Ne connaît Artaud
Ce qu’il y a dans la résidence
Ce sont des gens qui regardent la télé
Dans leurs poussettes
Les rumeurs des autres mondes engloutis
Me taperont sur les nerfs
Si je m’y retrouve seul
Avec le murmure du vent
Et surtout
Si je ne suis pas entouré
De ces plaintes indécollables
Maternelles
Matérielles

Publié dans Mots rencontrés | 2 Commentaires

Hélios

Hélios

 

 

 

 

 

Hélios mène le char du soleil…

 

Souffle chaud.

Au sommet d’un grillage,
un moulin à vent me tourne
les pouces.

En char d’assaut,

l’été qui grimpe
au rideau du ciel
vient s’asseoir

sur mes genoux.

Publié dans En tous sens | 2 Commentaires

Intestine

Taquin un peu trop,
et voilà un caillou,
puis un autre,
et un autre,
catapultés par

le lance-pierres
de sa langue : ma
soeur pas contente
du tout, et pourtant

un rien toqué
j’en
;;;;;;;;;riais

(étonnant comme
un nom tout à coup
vous saute à la gueule,
à la peau vous colle,
et les courses-poursuites,
et les mots doux
au lance-pierres)

de plus belle.

Publié dans En tous sens | 7 Commentaires

Bêtement

Parfois j’aimerais être
;;;;;;;chien
qui court bêtement
après l’os
d’une ombre,

j’aimerais être
;;;;;;;chat
qui ronronne,
s’étire d’astre
sur un sofa

ou bien
;;;;;;;fourmi
rompue à sa file indienne,
se contentant
de sa tâche,

ou bien encore
;;;;;;;oiseau
faisant là-haut des V
ou chantant aux arbres
une saison.

Parfois j’aimerais être
tout simplement,
physiquement là,
sans en avoir
;;;;;;;conscience.

Publié dans En tous sens | 10 Commentaires