Chantal Godé-Victor

 
 
Je savais que tu étais là
tes outils sont trop bien rangés
dans l’atelier où s’est prise    sans qu’on le veuille
l’habitude de compter les jours
ceux qui étaient
ceux qui sont là
ceux à venir
ceux que nous ne verrons pas.
 
J’ai sorti mon vieux tablier
car je voudrais me protéger
de la poussière que je fais
lorsque je travaille la terre
 
dedans
dehors
c’est la matière
que je transporte et que je fouille
 
hors de moi-même
sortir le trouble
cracher mon coeur
 
extirper le nodule qui bouge
sous ma peau le porter en terre
 
travailler
travailler
sans hâte et sans relâche
sans espérer
 
autre chose que se protéger
de la poussière
 
et ne pas perdre l’habitude devant les jours
 
ceux qui étaient
ceux qui sont là
ceux à venir
ceux que nous ne verrons pas !
 
 
Extrait du recueil « Un homme est passé en courant » de Chantal Godé-Victor.
C’est une amie poète qui habite Bayeux et à qui je dois beaucoup. Celle-ci a composé plusieurs recueils et plaquettes qu’elle illustre bien souvent de ses propres dessins. Enfin, en plus d’une plume talentueuse,  deux autres moyens d’expression artistique lui sont très familiers : la peinture et la sculpture.
Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Poésie première, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, l'Herbe folle, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016), "Sous la cognée" (éd. Voix tissées - 2017) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans Mots rencontrés. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Chantal Godé-Victor

  1. Marie dit :

    J’aime beaucoup…et en plus elle peind et sculpte ! Y a-til un endroit ou l’on peut voir ce qu’elle fait ?
     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s