Lierres

 
 
 
                                                                      à Ingrid.
 
 
 
 
A quoi cela tient-il ?
 
Sans doute
 
        à ses cheveux noués
        dans un fouillis d’épis,
 
sans doute
 
        au sentier de ses courbes
        pour lèvres buissonnières,
 
sans doute
 
        à son cou, à ses seins,
        à son ventre, à son sexe,
        à ceci,
        à cela, mais
        plus sûrement encore
 
à son coeur
et sa façon tournesol de saluer ma vie.
 
 
 
Poème extrait de mon recueil "Lieu cherché, chemins battus" – Editions Associatives Clapàs.
 
Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Poésie première, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, l'Herbe folle, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016), "Sous la cognée" (éd. Voix tissées - 2017) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans En tous sens. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Lierres

  1. michel dit :

    Magnifique dédcace a l’amour de tas vie… je ne dirais mieux que cela…
    un fou qui passe

  2. annie dit :

    J’aime beaucoup ! Je t’invite à venir visiter mon espace perso. Bisous à toi ! Annie

  3. Ganzer dit :

    Joli !!!Et c’est au présent … !!!Amitiés.

  4. Llya dit :

    j’ai eu du mal à comprendre au départ mais il est si rare ce prénom que de le retrouver ici m’a fait bizare… pourquoi ? mais parce que j’ai le même prénom que ta tendre compagne !
    mais là s’arrête nos ressemblances je rassure en tous les cas beaux mots d’amour.

  5. Pierre dit :

     
     Bonjour Morgan,
     
     " et sa façon tournesol de saluer ma vie."  ……. Tu es donc le soleil de sa vie !
     
     Bel hommage à une fleur prénommée "Ingrid"
     
     Belle journée à vous deux ! …………… et que le soleil brille !
     
      Pierre
     
     

  6. Pierre dit :

     
     Bonjour Morgan,
     
     " et sa façon tournesol de saluer ma vie."  ……. Tu es donc le soleil de sa vie !
     
     Bel hommage à une fleur prénommée "Ingrid"
     
     Belle journée à vous deux ! …………… et que le soleil brille !
     
      Pierre
     
     

  7. . dit :

    Aimer !  
    " j’ai erré entre l’hier et eglantines, à la recherche du champs où se courbait ta tige,…..où tes pétales fleurissaient
    Auc chemins traversiers, aux rives de halage quand les chalets ne mes refuges ne parvenaient à consoler mes besoins d’Air……
    je t’ai trouvé à l’angle de tes lèvres buissonnières….." K
     
    Le vent l’an portera sur le Sud et puis l’Est , le Nord et puis l’Ouest…..Je n’ai pas peur de la route, faudra voir, faut qu’on y goute…..sourire
    Belle journée à vous….. avoués……dévoués à l’Amour

  8. . dit :

    Aimer !  
    " j’ai erré entre l’hier et eglantines, à la recherche du champs où se courbait ta tige,…..où tes pétales fleurissaient
    Aux chemins traversiers, aux rives de halage quand les chalets de mes refuges ne parvenaient à consoler mes besoins d’Air……
    je t’ai trouvé à l’angle de tes lèvres buissonnières….." K
     
    Le vent l’an portera sur le Sud et puis l’Est , le Nord et puis l’Ouest…..Je n’ai pas peur de la route, faudra voir, faut qu’on y goute…..sourire
    Belle journée à vous….. avoués……dévoués à l’Amour

  9. Michel dit :

    C’est très joli, monsieur le coeur de lierre !

  10. Marie dit :

    C’est tellement doux, c’est tellement tendre et  rare cette façon de dire l’amour…elle en a de la chance Ingrid…
    Je t’embrasse
    Marie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s