Pas albatros

Le poëte est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l’archer ;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l’empêche de marcher.
 
Charles Baudelaire – Les fleurs du mal (1857)
 
 
 
 
 
 
Pas vraiment albatros,
l’animal !
Non,
 aucune aile
de géant baudelairienne
qui daigne s’éployer
dans le patchwork local des plaines !
A peine
deux bras,
deux jambes,
un tronc,
une tête
que rien n’empêche ou si peu de flâner.
A peine
de quoi
écrire
debout –
et cette
patience de pur-sang
qui traîne encore
son galop céruléen dans mes veines.
Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans En tous sens. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Pas albatros

  1. michel dit :

    ha mister baudelaire, en plus les fleurs du mal,me semble que obispo chante un truc dans le genre aussi mdrr…soyon sérieux un moment, sublime livre….
    comme ton blog dailleurs, ca fait du bien par ou cela passe,une petite lumiére dans l’esprit a celui qui ce donnent la peine de lire avec le coeur.
    bisoux d’un fou…..

  2. Marie dit :

    Les ailes sont déployées laissant apparaître les fils de la vie déliés dans un tourbillon de lettres …
    Elles se déversent en cascade pour mourir dans l’écume et renaître plus loin sur un doux vélin …
     
    Très beau texte …
    J’aime Baudelaire aussi ;o)
     
    Douce nuit poète …

  3. Annick dit :

    Morgane, j’ai toujours plaisir à flaner dans tes mots, merci c’est une belle ballade à chaque fois.

  4. Pierre dit :

     
     Bonjour Morgan !
     
     
    " Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
    Sur l’esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
    Et que l’horizon embrassant tout le cercle
    Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits ;
     
    Quand la terre est changée en un cachot humide,
    Où l’Espérance, comme une chauve-souris,
    S’en va battant les murs de son aile timide
    Et se cognant la tête à des plafonds pourris ;
     
    Quand la pluie étalant ses immenses traînées
    D’une vaste prison imite les barreaux,
    Et qu’un peuple muet d’infâmes araignées
    Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux,
     
    Des cloches tout à coup sautent avec furie
    Et lancent vers le ciel un affreux hurlement,
    Ainsi que des esprits errants et sans patrie
    Qui se mettent à geindre opiniâtrement.
     
    – Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
    Défilent lentement dans mon âme ; l’Espoir,
    Vaincu, pleure, et l’Angoisse atroce, despotique,
    Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir. "
     
    …………..  Planté le drapeau ?   Non !   Ta tête marche encore très bien !!!
     
    Bonne journée,
     
    Pierre
     

  5. Marie dit :

    Et pour ce qui est des traitres yeux?
    ça ti, affirmatif.
    Kiss.
    Mu.

  6. Ganzer dit :

    Pas d’aile …. certes…Mais quelle plume !!!Amitié…..

  7. Jean-Claude dit :

    Une plume naturelle qui revient au galop lol
    Bon dimanche

  8. La Chouette Bleue dit :

    Belle idée que de repartir de ce Beaudelaire que j’aime tant ! avec ton panache bien personnel, un peu balzacien non ?
    En tout cas j’aime ! Bonne fin de journée. amitié. Danie

  9. . dit :

    Impatience…. comme je te comprends…. comme j’ai du freiner mon vol…..et apprendre à flaner…. tendresse , bisous soleil à partager *

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s