Bulle

 
                                                                             
 
                                                                                pour Jeanne, ma fille.
 
 
 
 
 
                    Sur le sable
                    elle achève de tracer au pinceau-coquillage les lignes de
           son territoire imaginaire.
 
                    Quelque chose est là,
                    qui gagne
                                    tout à coup
                                            la rive attendrie du mien ;
                    quelque chose
                    qui me saute-
                                    mouton aux yeux           
                                                           jusqu’aux siens :
 
                    eh ! bien le bonjour, beau poisson bizarre !
 
 
 
 
Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Poésie première, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, l'Herbe folle, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016), "Sous la cognée" (éd. Voix tissées - 2017) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans En tous sens. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Bulle

  1. Jean-Claude dit :

    Territoire amour tendresse d’un imaginaire criant de vérité lol
    Touché !

  2. Michel dit :

    J’aime beaucoup cette écriture en escalier. Nous sommes peu nombreux à la pratiquer ici en Cybérie…

  3. Luce dit :

    Elle a quel âge ? La mienne aura bien 7 ans…
    Déjà ! ça passe trop vite….
    J’en ai eu 4, dont 3 sont vivants !
    C’est une belle richesse que d’avoir des enfants !
    Faut savoir en profiter !
     
    Bisous
    Luce
     

  4. La Chouette Bleue dit :

    Tout en tendresse et en émotion…Amitié. Daniel

  5. Annick dit :

    Merci Morgan, de bon matin quelle douceur pour commencer une bonne journée….

  6. Marie dit :

    Des bulles d’air sautillant
                                     S’arc….boutant
                                                   Se trait…moussant…
                                                                     Sur les ….Pas…sans…
     
    J’aime cette écriture aérienne …
    Douce journée Morgan …
    Pensées amicales …

  7. Seshet dit :

    Sur ces rives imaginaires
    Etendue dans ma bulle d’airs
    Suspendue au-dessus de la grève
    Habitée de ta poésie
    Eclipse d’un rêve
    Tout est si beau, je t’en remercie!
     
    Merci pour cette bulle d’aire
    Original poème
    Rien  n’est plus beau que ce thème
    Goût de l’enfance aux frontières de l’imaginaire
    Ange qui passe en silence
    Nous quitte dans une danse…
     
    Seshet

  8. Pierre dit :

     
     Bonjour Morgan,
     
     Sur un rivage de tendresse
    mes yeux s’accrochent sur tes tresses
    et tu es là … belle déesse !
     
    Belle iode à Jeanne !  ( pas de … faute! )
     
    Bonne journée et merci pour tes com. , celui d’hier était superbe !
     
    Pierre
     

  9. Elisa dit :

    En sortant de la fac , j’ai vu des petites filles jouant avec des appareils à bulles , elles riaient et s’amusaient à celles qui en feraient la plus grosse ! Une bulle atterrit sur mon nez , j’éclatais de rire ( la bulle aussi ) et franchement j’aurais bien voulu m’amuser avec elles !
    Jolie poésie pour Jeanne ;o)
    Je pars "buller " à Berlin , je rentre lundi ( eh oui y’en a qui on de la chance ) !
    Bon week-end prolongé si tu fais le pont !
    Amicalement !
    A bientôt
     
    Elisa

  10. MARIE dit :

    Bonjour Morgan,
     
    Tout d’ abord, merci pour ton commentaire, très gentil comme toujours. Ton poème est très joli, ta fille doit être très mignonne, tu as beaucoup de chance d’ en avoir une, moi j’ ai seulement eu 3 fils. même si je les adore, une fille ça doit pas être mal.
    De plus, les rapports père, fille sont géniaux ; profite.
    C’ est très agréable de lire de beaux vers à une époque où les sms sont rois. On ne se lasse pas de te lire, alors continue à nous faire rêver.
    Bonne continuation
    Un peu de soleil de Marseille
    Bisous
     
    Marie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s