L’arbre des haines ( Israël – Palestine )

 
 
 
 
 
 
Là-bas,
morcellement
des terres
et des coeurs.
 
Là-bas,
l’olivier fait bien pâle
figure abstraite
devant l’arbre des haines
qu’un sang noir épais
versé
repaît       de part
et d’autre.
 
Là-bas,
tout proche,
si proche,
l’olivier, plié de pleurs,
est contrarié
par ce qui
ne semble pas vouloir
cesser de croître,
 
tandis que le soleil
se terre
sous des malentendus
encore plus ardents que lui.
 
 
Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Poésie première, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, l'Herbe folle, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016), "Sous la cognée" (éd. Voix tissées - 2017) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans En tous sens. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour L’arbre des haines ( Israël – Palestine )

  1. Jean-Claude dit :

    C’est un texte fort Morgan
    Tu sais quand on a une pâle estime l’un pour l’autre…
    Y’a tant de Ganelon sur terre que l’olivier a du mal à s’en tirer sain et sauf…
    Bonne journée

  2. Danyel dit :

    Mes compliments, Morgan, voilà ce qu’il faut dire, au-delà des problèmes, des malentendus, des décisions jamais respectées de part et d’autre, il y a la HAINE, ancestrale, viscérale, et aucune volonté ne semble vouloir ramener ces peuples à la raison…triste constat de voir ainsi qu’au XXIe siècle, les haines tribales existent toujours en Afrique, là et ailleurs aussi…On finit par douter que l’homme soit prêt à un monde meilleur, et comme l’olivier, on en pleure…On devrait envoyer ce poème aux ambassades respectives et le faire circuler là bas… mais je doute que cela ne mène quelque part.Bonne journée mon ami et merci pour ce beau poème que j’aimerais, avec ta permission, et sous ton nom, mettre dans mon espace d’ici quelques jours. Ton ami. Daniel

  3. michel dit :

    Moi je ne dirais pas grand chose sur ce sujet…juste peux être…….ça……..
     

    Sous les rameaux d’argent que le Mistral lutine,Tout un peuple, à genoux, lentement s’agglutinePour cueillir pieusement un ancestral trésor.
    Alors, tu jailliras, belle huile de lumière,Sous l’étau du pressoir et la dent de la pierre,Ô, sang de l’Olympie, nectar aux reflets d’or !(Maurice Roux)
     

  4. Pierre dit :

     
     Bonjour Morgan,
     
    Cette terre a toujours été abreuvée de sang et ce n’est pas demain que cela s’arrètera ! Comme tu le dis si bien: la haine est là entre deux religions qui, en principe la condamne !!! Très beau poème !
     
    Bonne journée à toi,
     
    Pierre
     

  5. Elisa dit :

    Bonjour Morgan,
    Billet fort bien écrit.
    La terre est témoin depuis des millénaires à ces guerres de religion,l’espoir qu’il y a un jour la Paix est bien infime et malgré tout il faut garder l’espoir !
    Bon après-midi !
    Amicales pensées!

  6. Michel dit :

    La terre promise… Mais promise à qui ? Tout le problème est là ! Sujet brûlant, beau poème.

  7. Marie dit :

    Un arbre qui brandit ses branches là où des peuples s’épanchent pour une terre incomprise comme une véritable méprise , devenant comme la fonte de la banquise …rien ne pourra arrêter les soldats de guerre comme s’ils pouvaient en être fier  de rester à vie des adversaires .
    Le seul qui est en paix c’est l’olivier …
     
    Douce soirée auprès de ta petite famille …
    Pensées amicales …
     

  8. Seshet dit :

    Poignantes ces larmes de l’olivier  Asphyxié de haine, torturé par ces guerres interminables    Insectes infectes et méprisables      Xylophages affamés…Merci pour cette image troublante d’intensité!Vie, Amour & Lumière… Et paix sur la Terre,Seshet

  9. Armelle dit :

    Sous ta plume, du plus léger au plus grave des sujets, les mots s’alignent en une divine symphonie qui ne cesse de m’émouvoir.
    Merci, Morgan, pour ces trop rares petits instants de bonheur …
     
    Bien amicalement,
    Armelle

  10. Ganzer dit :

    Si les mains pouvaient, comme l’olivier… se nouer….Très beau poème…MerciAmitiés…

  11. Evelyne dit :

    "Nostalgie douce et triste,
    présence en moi qui jamais ne me quitte…
    Jérusalem ..
    Je suis en manque de toi, de tes ruelles, de tes voix..
    Ah ! remettre mes pas dans ton soleil éclaboussé..
    Israël ! ma terre promise !
    A te retrouver je m’épuise …."
     
    cela m’a fait penser à ce texte (bien plus long…) qui me vient de ma mére …
    merci ..même si certains voyages sont douloureux..ils sont forts !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s