Deuil partagé

 
 
 
Je serai absent quelques jours pour des raisons professionnelles. Je vous laisse avec ce petit poème en prose qui, j’espère, ne vous décevra pas. A bientôt.
 
 
 
 
 
 
                                               Proksch - ein moment ohne angst (20007)
 
 
 
 
 
        Il flâne par là que le vacarme a déserté.
     Ce n’est pas la première fois qu’il y songe, ni que ses pas l’effleurent sans jamais oser s’y attarder, de manière plus franche.
     C’est que, pour lui, rien n’est plus angoissant qu’un chantier orphelin. En souffrance.
     Aujourd’hui, il s’autorise cet exploit tout relatif. Peu à peu ses pas, ses regards, se confient au terrain que rident encore, par endroits, quelques ornières qui s’entrecroisent vers un horizon en rade.
     Il s’émeut de ce que ne résout aucune pluie, de cette aridité de sexe endeuillé que voile un peu de graviers et que plus une seule main calleuse ne met à l’épreuve des suées.
     Son empathie – dont l’irruption naturelle en lui l’étonne toujours – lui permet désormais d’éprouver les regrets de ce tissu d’humus au visage défait, remué pour rien, sans l’orgasme du projet achevé… et n’en finissant plus de prononcer, par ses silences de fer, un adieu irrité aux caresses brutales des tractopelles.
 
 
Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Poésie première, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, l'Herbe folle, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016), "Sous la cognée" (éd. Voix tissées - 2017) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans En tous sens. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Deuil partagé

  1. annie dit :

    Merci pour ton encouragement ! Bonne soirée à toi et à bientôt ! Bisous ! Annie

  2. Marie dit :

    Ta prose ne pourra jamais décevoir …elle est si belle …même en tractopelle …rire
     
    Bonne semaine à toi et à très bientôt …
     
    Pensées amicales …

  3. Danyel dit :

    Le travail qui reste en plan procure une insatisfaction, un manque bien difficile à combler.
    Bonne journée. Daniel

  4. Pascal dit :

    Mais, alors là, pas déçu du tout! C’est beau quand un esprit entre en résonnance avec le monde. C’est franchement de la très belle littérature, au sens noble du terme. Félicitations et merci. Amitiés

  5. Fab dit :

    La désertion du bruit, on peut le voir ainsi et c’est bien dit !  Je passais voulant saluer un peu tous mes contacts, ce que le temps ne me permet pas toujours, alors, je compatis, et je te souhaite de vivre ces moments avec sérénité et pas trop douloureusement.
    A bientôt, nous serons contents de te retrouver !

  6. Pierre dit :

     
     Bonsoir Morgan !
     
     Vaste chantier pour moi de déchifrer ton écrit!  Je crois que je reste en friche !
     
    Bonne soirée,
     
    Pierre
     

  7. Evelyne dit :

    impressionnant …même un terrain en chantier avec toi devient un paysage vivant ….et poétique …
    reviens vite !

  8. Seshet dit :

    Sur ce sol aride

    Dans l’horizon en rade

    La terre et la chair se répondent

    La terre et la chair se confondent.

     

    A bientôt,Seshet

  9. Luce dit :

    Alors au plaisir de te revoir bientot !
    Te lire est réel plaisir…
     
    Merci
    Luce

  10. Marie dit :

    Terrain en chantier…vie en chantier…
    à très bientôt Morgan
    Amitié
    Marie

  11. Evelyne dit :

    Bien …je vois que tu es de retour ..allez, au travail ! 🙂 un chantier t’attend !
     

  12. .уιуι dit :

     
     reviens nOus vite …
     xXx
     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s