Franck Venaille

 
 
                    
 
 
                                                 Thierry Weber
 
 
                                                 Photographie de Thierry Weber
 
 
 
 
 
Amères sont nos pensées sur la vie Amè-
res sont-elles ! Il suffit – ô amertume ! –
D’un instant, tel celui où ce cerf-volant
Echappant à l’enfant se brisa sur les gla-
Ciers du vent pour que disparaisse ce
Bonheur d’aller pieds nus sur le sable
Amers de savoir que ce sont sur des éclats
De verre que nous marchons Que nous
Nous dirigeons, chair à vif, vers la mort –
 
 
                                            Extrait de son recueil Chaos.
 
 
 
 
Né à Paris en 1936.
Pour en savoir un peu plus sur ce poète contemporain, c’est ici  
 
 
 
 
 
Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Poésie première, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, l'Herbe folle, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016), "Sous la cognée" (éd. Voix tissées - 2017) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans Mots rencontrés. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Franck Venaille

  1. . dit :

    Hé ben ce n’est pas un rigolo ce M. franck Venaille. :S
    Mon commentaire peut tomber comme un cheveu dans la soupe, mais j’ai envie de lumière, de joie, d’inventivité, d’ouverture vers le nouveau, moi. Alors voilà, je te laisse un éclat de rire, pour un peu éclairer ce texte-là. ;D

  2. Marie dit :

    Réaliste ce texte dans la dureté de ses mots… Mais ne restons pas amèrs devant la vie qui l’est parfois. Avançons, vers une fin certaine certes, mais essayons d’avancer du mieux possible…
    Kisssss
    Marie

  3. Evelyne dit :

    trop beau ..trop vrai …mais marcher à nu, sur des oeufs ou sur du verre , même douloureux, est mieux que de marcher dans des chaussures de sécurité ! on est frileux ou on ne l’est pas !!
    merci pour ce texte Morgan .
    Amitié

  4. Morgan dit :

    Ma chère Louisina,
     
    Ton commentaire ne tombe nullement comme un cheveu dans la soupe. Mais les poètes, il me semble, sont rarement dans leur écriture des boute-en-train, sont plus souvent attirés par les ombres de leur mémoire que par l’éclat trompeur du présent ( pas toujours, bien sûr, loin s’en faut ). Toutefois, si vous organisez une fête et que vous voulez que celle-ci soit réussie, prière de ne pas en inviter un, il risque de vous  la plomber gravement ! …Je plaisante !

  5. B dit :

    J’aime quand la poésie emprunte des chemins qui la réinventent.
     
    … Merci pour tes mots.

  6. Pierre dit :

     
     Bonsoir Morgan,
     
     L’ amertume du poète est parfois si profonde qu’il la casse d’un rire strident … sinon, il ne va pas plus loin et meurt.
     
    Bonne soirée ……………. pas trop noire !
     
    Pierre
     
     

  7. Marie dit :

    je ne saurais dire pourquoi,
    mais ce poème,
    c’est un peu moi

  8. La Chouette Noire dit :

    Un peu raide, mais réaliste, cet écrit. Merci de nous le faire partager, l’ami ! Daniel

  9. Michel dit :

    Le amers sont aussi les points de repère du marin qui louvoie…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s