Quelques clichés, par-delà

 
 
 
 
 
 
 
 
 
                                        img055
 
 
                                       Lieu cherché, chemins battus – 66 pages – recueil publié en 2007 aux Editions Associatives Clapàs
 
 
 
 
         Quelque chose m’échappe,
         à la vue de ces visages aimés.
         Quelque chose, au-delà
         de leur sérieux ou leur sourire
         depuis longtemps, déjà,
 
                                     figés au mur.
 
         Est-ce le lieu, est-ce l’âme ?
         Est-ce la lumière qu’il a fallu
         autant à ce crâne effeuillé
         qu’à cette ride, au coin de l’oeil,
         où transparaît déjà l’automne ?
 
         Quelque chose m’échappe
         et me prend à partie,
         jusqu’aux larmes qui montent
         aux yeux, et sans d’autres réponses
         à apporter
 
         qu’une
         déchirure instantanée
 
et mon amour, chemin feuillu, en filigrane.
 
 
 
Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Poésie première, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, l'Herbe folle, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016), "Sous la cognée" (éd. Voix tissées - 2017) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans En tous sens. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Quelques clichés, par-delà

  1. Jean-Claude dit :

    Que d’amour…
     

  2. Fleur de mai dit :

     
    Que de lettres tendres sur ces feuilles un peu jaunies par l’automne…
    Je l’adore ton poème Morgan.
    Merci pour cet instant où j’ai tout retenu dans l’espace de tes mots.
     

  3. mu dit :

    La ride au coin de l’oeil, qui dit tant d’histoire…
    C’est un poeme acidulé que je savoure bien volontiers ce matin
    bonne journée Mu

  4. Evelyne dit :

    c’est tellement ça ! tu es si juste dans tes mots ..tant d’émotion à chaque découverte ….merci Morgan

  5. plume dit :

    Juste merci de l’avoir si bien écrit .
    Bien amicalement Morgan
     
    Plume

  6. Michel dit :

    Mmmmmmmmmmmm, la bonne odeur de papier !!! :-)) (Jusque dans ce texte…)

  7. Pierre dit :

     
     Bonjour Morgan,
     
      " Quelque chose m’échappe, "   …………. Seulement le travail du temps et son oeuvre: le temps est une gomme d’une redoutable d’efficacité !
     
    Bonne fin de journée,
     
    Pierre
     

  8. Danyel dit :

    Beau, très beau ! Tes émotions passent si bien ! Amitié. D.

  9. daniele dit :

     merci de faire passer tant d emotions a travers tes poemes , les larmes me viennent ,
     trop beau , amitiées , DANIELE

  10. Marie dit :

    Rien ne m’échappe de ces mots, couchés là, avec tellement de tendresse….
    Merci pour ce superbe poème, que j’ai lu et relu
    Kisssss
    Marie

  11. Annick dit :

    La tendresse, l’émotion et le temps qui passe et nous file entre les saisons…Merci Morgan pour ce poème.

  12. Marie dit :

    ces secondes qui s’échappent, impalpables et toutes puissantes sissent la trâme de notre nostalgie.
    Ton poème me touche beaucoup
    Bises
    Marie

  13. B dit :

    C’est ce je ne sais quoi qui fait que ça sera pour telle et telle et encore telle personne.. et pas pour d’autres.
    C’est indéfinissable.
    Insaisissable.
    Mais réel.
    En fond.
    Malgré la déchirure et l’éloignement physique.
    C’est ce qui fait que nos chemins se recroisent.
     
    Merci de l’intérêt que tu as eu pour mon texte qui témoigne de ma vie professionnelle.
    Bonne nuit.
     
     

  14. mu dit :

    Ton bouquin est à la bib d’Etude et du patrimoine de Tlse grâce au DL imprimeur… je m’en vais dès retour au boulot, jeter un oeil (voire les deux ;o) plus qu’attentif à ton oeuvre…

  15. . dit :

    Y a t-il moyen de me transmettre le lien d’un site où je pourrai acheter ton recueil ?

  16. . dit :

    Quel recueil… merci Morgan, sincèrement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s