Onanisme

 
              I
 
 
          Arrêt,
          cuve
          pleine.
          Les mots
          en effervescence, tout moussus
          de moi
          pourtant ne savent
          ( les pauvres
          errent !)
          dans quel vers
          ou phrases
          s’essorer et s’échouer…
          Ah mais si ! ( je mentirais sinon) ils savent
          ou plutôt
          ils me savent
          "on",
          au taquet,
          en ultra haute température,
          tandis qu’ils vont
          et viennent
          dans la marmite méandreuse, chauffée à noir, qui vaque, évasive, à l’étirement d’une note si ténue, si étouffée soit-elle, sur la partition du temps, tandis qu’ils vont
          et viennent
          dans la marmite férue, à l’affût du moindre chant de signes qui me travaillent de fond et tendent, entre mes doigts brouillons, et aspirent, en dépit de tout et de rien, à l’embrasement-évasement du dire,
          à l’éruption peut-être
                                                   poétique !
 
 
 
               II
 
 
          Arrêt,
          cuve
          quasi vide…
          Oh que des soleils poisseux, demain encore, éclatent sur le ciel de quelque page,
          oui, que les mots demeurent en ma bouche virtuellement ignivomes !
              
Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Poésie première, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, l'Herbe folle, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016), "Sous la cognée" (éd. Voix tissées - 2017) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans En tous sens. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Onanisme

  1. Jean-Claude dit :

    Tant que tes mots ont cette flamme…

  2. Fleur de mai dit :

     
    J’adore toutes ces flammes
    à la pointe de tes mots
    qui vont et retiennent
    qui vibrent et qui viennent
    dans ce grand élan poétique
    qui offre tout
    qui jaillit
    sans retenue…
     

  3. Muriel et Fred dit :

     
    Jaillissement des mots
    En notes éruptives
    Retenue, puis éclosion
    Arrêt sur image dans un songe brûlant
    Après le feu du verbe
    Le flot contenu
    L’oeil du cyclone ?
     
    Amicalement
     
    Fred
     

  4. Ganzer dit :

    Quel éjaculat verbal !!!:):)Joli !!

  5. Marie dit :

    Crépitent et s’élancent en jaillissement vers le ciel tes mots de feu.
    Bonne façon de commencer la semaine….
    Je t’embrasse
    Marie

  6. Pascal dit :

    Ignivomes??? Tiens, tiens… Amitiés

  7. . dit :

    Quelle indécence. C’est délicieux. 🙂

  8. mu dit :

    La jouissance d’écrire…
     
    La jouissance cérébrale, littérale, littéraire…
     
    C’est bon :o)

  9. Evelyne dit :

    pourquoi ce désir là en nous ? pourquoi pas des mots bien rangés ..des pensées bien étiquettées …pourquoi cette grande lessive… cet accouchement renouvellé ? quelle mouche nous a piqués ?
    j’aime ce que tu fais…même des soirs comme ce soir où je renie les mots .amitié d’Eve

  10. Danyel dit :

    Merci pour ces formidables images qui sortent de ton esprit bouillonnant auquelles tu allie une musique appropriée ! Amitié sincère. Danyel

  11. B dit :

    Les mots ignivomes naissants de la marmite férue chauffée à noir ne sont plus virtuels une fois lus.
    Reçus.
    Magnifique texte.
    🙂

  12. val dit :

    Trés trés chaud comme texte ………….BISES VAL

  13. Michel dit :

    Ignivomes ? S’agirait-il d’éjaculat Lyrique ? Probable…
    En tout cas, quel beau champ sémantique !

  14. Armelle dit :

    Toujours la même émotion de te lire….Texte fort, mots sublimes…
    Amitiés,
    Armelle
     

  15. plume dit :

    Tiens ! une éruption de vers des plus jouissives ….. hummmm !!!!

  16. Evelyne dit :

    🙂

  17. daniele dit :

      cela me laisse tres songeuse , telle une dance innachevée ,kiss

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s