Remords

 
                                  
 
 
                                                               Remous - Toile de Daniel Rouvière ( né en 1930 )
 
 
                                   
                                                               Remous – Daniel Rouvière ( né en 1930)
 
 
 
 
 
 
 
 
Pour tenter de l’occire
il n’y allait pas de main morte.
 
Myriade
de perles noires
sur son front.
 
Mais, malgré les coups assénés,
les visages revenaient,
 
et les actes
et les mots
indigents ou de trop
 
demeuraient
rocher incassable en son crâne.
 
 
 
 
Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Poésie première, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, l'Herbe folle, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016), "Sous la cognée" (éd. Voix tissées - 2017) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans En tous sens. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Remords

  1. . dit :

    J’ai pensé à Pollock en lisant ce poème… étonnant jeu de liens entre vers et peintures. 

  2. Marie dit :

    J’ai lu trois fois ce poème qui allié à la musique me laisse une drôle d’impression. Les mots sont beaux mais "s’entrechoquent", font mal….
    Douce fin d’après-midi à toi
    Bisous bisous
    Marie

  3. Annick dit :

    J’ai vu dans ce texte une vague déferlante incontrolable et irrémédiable. 

  4. Jean-Claude dit :

    Violence obsédante…

  5. Danyel dit :

    Le remords ne meurt jamais ! Amitié. Danyel

  6. B dit :

    Comme une douce violence … Bien noire.

  7. Evelyne dit :

    conscience indestructible …
    on n’est jamais sûr de comprendre vraiment ce que l’autre a voulu dire par ses mots ..mais parfois  cela résonne .fort . et tant pis si on se leurre .
    bravo pour cet ensemble parfait .musique et mots et toile ..tout ça de mains de maitres ! le résultat est …oppressant…dérangeant …comme certains souvenirs …mais juste . bisous Morgan

  8. Fleur de mai dit :

     
    Les remous comme remords…
    Les remords comme remous…
     
    Tes lettres disent tout, et si bien de ce qui reste, malgré…
     

  9. MARIE dit :

    Bonjour Morgan,
    Très joli peinture qu’ on a grand plaisir à admirer. quant au poème, pas mal du tout. Les mots sont un langage indéniable qui se marie bien avec la musique et la toile. C’ est un ensemble étonnant qui nous interpelle et nous fait vibrer. C’ est toujours très agréable de te lire, je sais qu’ il est très diffiçile d’ effacer certains épisodes de notre vie et ton poème reflète bien les souvenirs mais la vie ne serait pas complète sans eux, ce serait un tableau inachevé,
     
    A bientôt,
    Amitiés,
    Bisous,
     
    Marie

  10. daniele dit :

     comme c est curieux ce tableau  est le reflet de cette journée noire ,tres indecise , haute en couleur ,
     je dirais que malgres les coups assenes la force reviend ,( lol ) merci morgan , je suis passee me delasser et c est reussi
      kiss

  11. daniele dit :

     
     c est un cadeaux fis en ce que tu veux

  12. mu dit :

    concision, précision, uppercut…
     
    J’aime à la fois la forme et le fond….

  13. Bambou dit :

    Très beau poème. Echo à cette puissance picturale, ou peut-être l’inverse ?
    Nous avons en commun ce "Lacrimosa" de Mozart, dans nos blogs.
    Un Requiem pour des "Remords" et des "Remous". Trois R.
    Je reviendrai, c’est sûr !

  14. juliana dit :

    Quelle violence !J’en sors toute cabossée (mdr)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s