Miroir réflexif

 
 
 
Moi
et mes poncifs
et mes clichés
et mes retours têtus
à la ligne
flanqués de rythmes
cassant
          ou pas
                   des briques…
moi
et mes complexes
de supériorité
de poêtre, à l’orée
souvent
d’une forme de mérycisme,
quand quelque bouillie
vaguement mélodieuse
m’emplit le crâne…
moi
et ma panoplie
de trouvère (puisqu’au nord
de la Loire
étant !)
truffée de tics
de langage,
farcie des "ô"
et des "ah"
de ma voix,
quand elle violonne grave,
au risque du couac !
 
Moi,
encore moi,
toujours moi,
qui, parfois, face
à la page
du monde –
images
et cris
pourtant
en crue –
bizarrement ne sais plus,
ne sens plus
où réside au juste
cela qu’on nomme
poésie.
 
 
Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans En tous sens. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Miroir réflexif

  1. B dit :

    Oui, parfois ça fait ça… Comme un sursaut de lucidité qui fait mal quand la réalité n’est plus vue que comme réalité.
    Mais ouf: la poésie revient toujours bien vite et nous sauve de cette affreuse !

  2. plume dit :

    Et bien Morgan , tu as répondu à ta question pourtant , la première question que se pose le poète  ; car cette bouillie mélodieuse résonne en rimes , pathétiquement à mes oreilles . Amitiés

  3. Jean-Claude dit :

    Elle est bien là va Ne t’inquiète pas
    Il a fallu que je sollicite Google pour mérycisme…lol
    Bonne journée

  4. Evelyne dit :

    j’adore ! violonne encore je t’en prie !

  5. Ieva dit :

    " Faire un poème, c’est engendrer. Tout poème doit être un individu vivant."
    Novalis
    Bonne journée Morgan

  6. mu dit :

    quel talent pour dire les questionnements du poète !
     
    ta place est justement là dans les questionnements dans les non  certitudes… le monde se doit d’être interrogé et non offert pleins de certitudes…
     
    Bravo  pour ce beau poème !
     

  7. Pascal dit :

    Malaise, etiolement… Amitiés

  8. juliana dit :

    Je t’offre une pause "café NOIR"…
    Ne cesse pas de violonner avec ta voie, , avec ton âme…
     

  9. Pierre dit :

     
     Bonsoir Morgan,
     
     Pas mieux que J.C. pour "mérycisme " !
     
     Tout l’art réside dans le tri de la bouillie: en retirer les meilleurs morceaux qui, allignés, vont faire de l’incompréhensible, du subtil ! 
     
    Bonne soirée,
     
    Pierre
     

  10. Seshet dit :

    "Et les mots s’agrippaient à moi, et j’accrochais les nouveaux termes que je pêchais dans un filet tendu de résonances.Mots qui ne donnaient rien sans le concours de la matière ; mots de chairs arrachés au Verbe et que le Verbe reniait ; mots d’espace et d’infini ; mots limités aux retrouvailles de l’immortelle bienséance ; mots magiques, mais sans appui ; mots sans lesquels la matière n’était plus rien que la matière ; mots vibrants ; mots évocateurs ; mots qui ne me restituaient qu’un silence étouffant ; mots sans repos ; mots sans échos ; mots irritants que justifiait l’absence de mes pouvoirs ; mots essentiellement liés à l’expérience."Amicalement,Seshet

  11. Seshet dit :

    "Et les mots s’agrippaient à moi, et j’accrochais les nouveaux termes que je pêchais dans un filet tendu de résonances.

    Mots qui ne donnaient rien sans le concours de la matière ; mots de
    chairs arrachés au Verbe et que le Verbe reniait ; mots d’espace et
    d’infini ; mots limités aux retrouvailles de l’immortelle bienséance ;
    mots magiques, mais sans appui ; mots sans lesquels la matière n’était
    plus rien que la matière ; mots vibrants ; mots évocateurs ; mots qui
    ne me restituaient qu’un silence étouffant ; mots sans repos ; mots
    sans échos ; mots irritants que justifiait l’absence de mes pouvoirs ;
    mots essentiellement liés à l’expérience." ("Souffles Interdits", Gil Roc)Amicalement,Seshet

  12. Ayda dit :

    Je te souhaite une agréable semaine.
    A bientot :-).

  13. yamta dit :

    j’adore les mots encore et encore mais je ne suis pas capable de les assenbler afin qu’ils rhyment merci de le faire pour ceux comme moi!
     

  14. La Chouette Noire dit :

    Et c’est tant mieux de ne savoir ce qu’est la poésie car elle est tout et rien et ce que nous voulons bien à faire, que cela plaise ou non ! Moi, j’aime la tienne ! Amicalement, Danyel

  15. Muriel et Fred dit :

    Mais y’a-t-il un poète qui ne doute et ne s’interroge ? J’adore quand tu fais le ruminant, sourire…
    Mourka

  16. Pierre dit :

     Bonjour Morgan,
     
     Petit retour sur ton " Miroir réflexif " pour te remercier de tes nombreux com. chez moi ! 
     
     Bonne fin de dimanche,
     
    Pierre
     
     

  17. Fleur de mai dit :

     
    Toi, toi, toi,
    incroyable dans ces lettres à couper le souffle et les mots!
     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s