Virgule

 
 
Pas thaumaturge
ni prophète,
ni héraut
à voix de stentor
se jetant à corps perdu
                         à la proue de l’Histoire.
 
Pas d’appétit
gargantuesque
des sentiments
et des idées,
du moins,
pas suffisamment
pour dévorer
du théâtre de la vie qui se joue,
mouvements de foules,
hautes luttes,
tumultes
et dégurgiter ensuite,
                 superbement,
                                  sous forme
                                                    de vers
quelque incandescente épopée maïakovskienne.
 
Pour moi plutôt,
du banal,
du plat comme boîte de sardines à l’huile
tout au plus cabossée,
du bateau
qui reste à quai,
du qui passe incognito,
façon Pessoa,
mais en moins portugais !
 
Bref,
d’une harangue
sans faucille
ni marteau,
et qui n’aurait plus que la mer
et ses marées
pour révolution,
je suis
        cette virgule
                         discrète
qui essaie de s’insinuer
dans la phrase énorme, alambiquée et grave du temps.
 
Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Poésie première, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, l'Herbe folle, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016), "Sous la cognée" (éd. Voix tissées - 2017) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans En tous sens. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Virgule

  1. . dit :

    La poésie (et donc le poète) n’est jamais un point final.

  2. daniele dit :

    tres belle poésie qui se lit d un trait , tu es une tres belle virgule .

  3. Pierre dit :

    Bonjour Morgan, Nous ne sommes que les petites mains de la poésie, mais les petites mains font parfois de belles choses ! Nous sommes des virgules indispensables ? …………………………… Je ne le sais pas … point à la ligne ! Bonne fin de dimanche,PierrePS : bravo pour le rébus !

  4. juliana dit :

    J’aime cette discrète virgule, ponctuation qui donne du souffle ………………………………..Amitiés.

  5. Danyel dit :

    Bonsoir mon ami. Ta virgule amplifie le diapason des dissonances actuelles avec brio ! Je suis peu présent car je déménage le 13 et serai sans connexion jusqu’au 16 ou 20. A bientôt. Danyel

  6. Marie dit :

    Bonjour Morgan,être une virgule…pourquoi pas…la virgule donne le rythme, permet la respiration,la virgule donne vie à la phrase qui , virgule….sans elle,virgule…erait par troop indigeste.Je t’embrasseMariePS : merci de tes passages.tes com me sont précieux

  7. Marie dit :

    …serait par trop indigeste…..(mes doigts ont dû tangoter sur le clavier!)

  8. Michel dit :

    "Je suis", du verbe être ou du verbe suivre ?L’ambigüité est joliment proposée."Grave du temps", du verbe graver ?C’est ainsi que les mots survivent.

  9. Jean-Claude dit :

    Texte fort appréciéPetite connerie du jour à la JC :Une virgule est un point qui pleure.Un point est une virgule qui refoule ses larmes.Un point virgule doit éplucher des oignons…

  10. Seshet dit :

    Tu es l’instant qui respireDans l’inspiration du moment,Tu es le souffle, le soupirD’un poème gravé dans le temps…Bises,Seshet

  11. claudem dit :

    Trés bel écrit avec plein de virgules (sourire) et plein de poèsie…Claudy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s