Spirale

 
 
 
 
 
 
                                                
 
 
                                                  Van gogh – La nuit étoilée
 
 
 
 
De la Voie Lactée
au coquillage
que peut saisir ta main,
il est un lien
étroit
comme entre lune et flux, vague et vent, vulve
              et lave, rêve et rive… emprunte juste,
si le coeur t’en dit,
l’escalier en colimaçon de ton esprit
 
                                                                 jusqu’à
cette évidence,
 
à ce point d’orgue
d’avoir
le sentiment d’âtre
et d’être
infiniment plus proche
 
l’un de l’autre.
 
 
 
Poème déjà publié ici, mais que j’ai eu le plaisir de voir figuré, avec 2 autres poèmes, dans le n° 17 de la revue Les Cahiers de Poésie ( collection dirigée par Joseph Ouaknine et Laurent Fels )  que vous pouvez vous procurer en allant sur le  site suivant :
 
 
 
Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Poésie première, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, l'Herbe folle, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016), "Sous la cognée" (éd. Voix tissées - 2017) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans En tous sens. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Spirale

  1. La Chouette Noire dit :

    Ce sentiment évident d’une communion universelle… Encore un bel écrit ! Amitié. Danyel

  2. mu dit :

    superbe spirale, et rapprochements troublants : vulve et lave, rive et rêve… la coulée de ton poème se love sur le fil de ma pensée :o)très sensuel… :o)Muhttp://l-oeil-bande.blogspot.com/2009/04/lhomme-larret-du-bus-poeme.html

  3. Jean-Claude dit :

    JoliAmitiés

  4. Pierre dit :

    Bonjour Morgane, Il est des poèmes que l’on n’oublie pas et celui-ci en fait partie …….. je m’en souviens très bien et le relire est un plaisir ! Si ma mémoire est bonne, je t’avais joint mon "Spirale " ? Bonne journée, Pierre

  5. Michel dit :

    Même percussion que Mu sur l’improbable alitération "vulve et lave" ! Très fort en images ! Un régal, amigo !

  6. MARIE dit :

    Coucou,Toujours aussi agréable ton espace. Très heureuse de le retrouver. Joli poème que l’ on a toujours grand plaisir à relire et à savourer. Jolies images, bravo. Merci de nous avoir fait passer un moment agréable.A bientôt,Amitiés,Bisous,Marie

  7. Ieva dit :

    Le lien spiralé entre la voie du coquillage et la voix du ressac *

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s