H.P/Prison fragile

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
                                                         
 
 
                                                         Les oiseaux noirs – Georges Braque
 
 
 
                                        H.P
 
 
Rien n’indique
par trop
que la folie hante vos murs.
 
De la verdure, des arbres
qui égayent çà et là,
des espaces grands ouverts…
 
Une allure
de presque
                  village
qui trompe
même le soleil,
lorsqu’il se mêle
de la partie
 
et vient donner la chaleur illusoire
d’amortir
le choc
des tourments
et tourbillons ramageurs
de toutes ces âmes
 
qui vous fissurent
                    et interrogent,
                    à chaque pierre de soins
disjointe :
 
Comment mieux colmater ?
 
 
                            *
 
 
                     Prison fragile*
 
                                              à S.
 
 
En lui
 
point de frontières
distinctes
 
entre dedans
et dehors, en lui
 
se meut
un pays
 
à l’abord malaisé, hostile ;
 
s’émeut
un pays
 
au paysage lacunaire,
tourmenté, grimaçant, strié
 
           de phases
                          impulsives,
 
et où
l’herbe des mots,
 
entre cris
et silences,
 
ne sourd
et ne se trouve
 
qu’en poignée fruste
 
rarement
 
                    arrachée             à son syllabaire.
 
 
* poème déjà publié ici, mais retravaillé un peu dans le fond et  dans la forme.
 
 
 
Ces 2 poèmes, ainsi que « Histoire de  » du billet précédent, devraient faire partie d’un ensemble plus ou moins vaste axé sur l’univers de la psychiatrie.
 
 
 
 

Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Poésie première, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, l'Herbe folle, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016), "Sous la cognée" (éd. Voix tissées - 2017) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans En tous sens. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour H.P/Prison fragile

  1. anne dit :

    ce "pays "dont l’on aimerait tant sortir mais qui nous protège a la fois, de toutes nos errances…. et puis les grilles et lourdes portes sont la, et même si l’on se sent bien on se sent gagné par la folie des autres…alors on s’évade dans sa tête, en attendant mieux!

  2. Elisa dit :

    Superbes poèmes !!! En plus j’ai regardé les photos !! Bravo ! ^^;o)

  3. Michel dit :

    Stupéfiant !

  4. Jean-Claude dit :

    Ce texte aurait dû être insensé lol et c’est bien loin d’être le casAmical mian

  5. Pierre dit :

    Bonjour Morgan, Partout des murs … déjà dans les têtes qui se cognent sur leurs dures arètes et qui blessent ! De l’esprit ….. faiblesse ? Oui … peut être ? Enfin, ils crient !……….. ils criiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiient !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Bonne fin de dimanche Morgane, Pierre PS: Je connais bien l’univers psychiatrique, mon enfance a été marquée par ces lieux.

  6. Sasha dit :

    L’univers de l’hôpital psychiatrique "modèle" est bien rendu… Seul le mot "folie" me heurte un peu…Bravo poète !Bien amicalementSasha

  7. Danyel dit :

    Un endroit qui fait penser à d’autres, à la fois semblables et différents… Bonne soirée. Danyel

  8. plume dit :

    Très fort Morgan ! au coeur de la blessure .

  9. Bambou dit :

    Je suis très émue, Morgan, cette souffrance était mal comprise jadis, aujourd’hui encore, d’aucuns ne la comprennent pas.Leur monde nous est étranger, impénétrable parfois mais pour certaines maladies, car elles ne sont pas toutes comprises par les psys, (une de mes parentes en souffre depuis l’âge de vingt ans, bouffées délirantes … avec des lueurs de lucidités extraordinaires, elle était extrêmement brillante, réussissait tout, puis les phases croissantes de sa maladie l’emprisonne dans une non-vie. Elle me criait lors de son premier séjour à l’HP, "fais-moi sortir", sa souffrance était telle, que j’en parle. ) Il y a dix jours elle fut ré-hospitalisée, c’est l’avant dernière phase de sa maladie. Elle ne parle plus. Elle est restée dans son monde solitaire.Ton texte magnifique de tristesse, Morgan, je le ressens tellement !Amitiés

  10. Annick dit :

    "En lui point de frontières distinctes…s’émeut un pays"Je connais "cet allure de presque village". De très proches lien de sang, lien d’Amour, y retrouvent régulièrement "cette chaleur illusoire d’amortir le choc" … Jusqu’au prochain… Ce sont de très beaux textes que tu nous livres là puissants et tellement vrais… Bonne journée Morgan.

  11. Ieva dit :

    je connaissais les plumageures et les gageurs aussi d’ailleurs mais pas les ramageurs , merci de cette trouve .. aie aie aie je déteste les prisons de cristal et les hopitaux psychiatriques mais pas tes mots que tout indique Bisous *

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s