Serge Maisonnier

 
 
Les poètes, clowns tristes, trop lucides et désabusés
passent leur temps à engendrer l’illusion échappée de
leur imagination quasi oraculaire qu’agrémente un
tonneau sans fond de métaphores. Quand quelques-uns
trempent leur écriture de miscellanées marmoréennes
d’autres optent pour des coeurs écaillés qu’angoissent
des caillots de matière.
 
Tous dépècent la chair du rêve pour l’opacité du
leurre.
 
 
 
 

                                                 

 
 
 
 
 
 
Poème extrait de la plaquette ci-dessus publiée dans la collection " Franche Lippée" aux Editions Clapàs. 
Si cette aventure poétique vous tente, surtout n’hésitez pas : http://pagesperso-orange.fr/clapassos/
 
 
 
Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans Mots rencontrés. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Serge Maisonnier

  1. Sapiens dit :

    ô, ô!quel extrait ciselé, précis, percutant, presque "intrusif".le titre est très beau, évocation de peau.thiladi bonne semaine Morgan!ps: merci de tes passages et de tes billets, très belle sensibilité.

  2. . dit :

    Beuh à force d’être "ciselé" on ne comprend plus… Vraiment non, ce n’est pas à mon goût les phrases de quatre ou cinq lignes. Sans parler de cette volonté d’enjoliver chaque mot d’un sens hors norme. Indigeste. 😦

  3. Jean-Claude dit :

    Je rejoins Véronique sans hésiterOraculairement (!!!) parlant !

  4. mu dit :

    oui peut-être trop "léchée" comme écriture… mais tout de même quelle beauté dans le dernier vers… je me la lis à haute voix, pour l’avoir bien en bouche cette chair du rêve !Mups : merci pour tes passages et commentaires… (pour "la decision" cela m’a beaucoup touché… sans doute parce que ce poème là concerne ma fille 🙂

  5. Jean Baptiste Lucchini dit :

    Vanité des entreprises humaines, le plus nobles même. Pourquoi ne pas le dire avec les mots qu’il faut. Surtout que c’est incisif… ça ne me fait pas flipper, mais dépecer ‘la chair du rève pour l’opacité du leurre’

  6. Jean Baptiste Lucchini dit :

    Pendant qu’Aragon chantait ‘il n’y a pas d’amour heureux’ Guillevic « Ce n’est pas vraiQue tout amour décline,Ce n’est pas vraiQu’il nous donne au malheur,Ce n’est pas vraiQu’il nous mène au regret’mais entre géants on peut se taper sur le ventre. J’adore. JB

  7. Jean Baptiste Lucchini dit :

    Je trouve Véronique et JC un peu dur même si je trouve le recours au raccourci ‘néologique’ (que c’est vilain … tant pis j’ai pas le temps) contestable… je me rappelle ‘absoluité’… petit coquin, ça m’a eu l’air d’une provoc. L’idée globale me plait. Saluti. JB

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s