Dialectique du rêveur

 
 
 
 
Allongé sur le canapé,
les doigts de pied
en gouvernail,
je songe
à la canopée,
à une espèce
d’espace en voie d’imagination qui,
déjà,
me tient en liesse
et me guide,
les yeux fermés,
au coeur d’une forêt qui grandit
et danse dense
au fur et à mesure que j’avance…
Rameutez-vous, mots épars :
                           amis,
                                    ennemis,
                           antonymes,
                                    synonymes !
unissez vos sangs, vos sèves,
faites fi des lianes
sémantiques             qui vous séparent
et de l’arbitraire du signe !
dépassez-vous donc
impossiblement !
L’amour
avec une grande hache
d’infinie douceur
 
est votre clef
 
et toute l’énergie déployée ici, sur la page,
pour m’en convaincre,
 
un bulldozer
qui rugit                    comme un chant en cage !
 
 
Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans En tous sens. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Dialectique du rêveur

  1. Jean-Claude dit :

    Ne t’inquiète pas rêveur !Ils sont bien beaux tes motsAmical mian

  2. Muriel et Fred dit :

    Belle dialectique et non moins beau rêveur… J’aime aussi beaucoup l’"expansion" plus bas…Merci pour tes mots revêtent un habit tissé de fidélité et d’intérêt, touchée…Oui, de ci de là, nouvelles et images fleuriront.Amicalement.Muriel

  3. Didier dit :

    Trés beau texte Un rêveur admiratif, Didier

  4. Pierre dit :

    Bonjour Morgan, Tes doigts de pied te font faire de sacrés voyages ! Ils t’emmènent très loin ! Bonne journée ami poète !Pierre

  5. Chantal dit :

    Un beau dépassement des marges poétiquesA Bientôt

  6. mu dit :

    Finalement je me dis qu’au lieu du recueil de Jean-Pierre Lesieur, c’est celui de Morgan Riet que je m’offrirai bien (et offrirai à d’autres) avec plaisir à Noël… Alors ce livre (le recueil chez clapas est-il tjs disponible ?)Dire bravo serait stupideJuste merci pour le plaisir renouvelé à chaque visite ici !

  7. Morgan dit :

    Oui, Mu, mon recueil " Lieu cherché, chemins battus " est toujours disponible, soit à mon adresse – 17 avenue Georges Clémenceau – appt 7 – 14400 Bayeux ( chèque de 12 euros à mon ordre ) ou bien à l’adresse de mon éditeur – Editions Associatives Clapàs – 10 Bd sadi Carnot – 12100 Millau (chèque de 12 euros + 2,80 de frais de port à l’ordre des Editions Associaties Clapàs). C’est vraiment gentil de ta part. Aussi, sache qu’un autre recueil intitulé " En pays disparate" va paraître en février prochain chez le même éditeur. Mais j’en reparlerai.Amicalement.Morgan.

  8. Babel dit :

    "l’amour avec une grande hache d’infinie douceur".. quelle belle définition de l’H-amour !je m’enfonce toujours avec délice dans la forêt intense de tes mots..

  9. Marie dit :

    Une dialectique , laissant les lettres se faufiler avec une belle dextérité …Ton recueil est un plaisir de lecture … Oui il faut le lire sans modération aucune ;o) Douce journée auprès de ta petite famille … Marie http///jedeuxmots.blogspot.com

  10. Solitaire dit :

    Mots épars en partage………..Fi des normes!Qu’importe la forme:Le mots exprime,exhale,exalte,éclate……..Le mot est "maux",il est aussi beau…….Un mot se lie à d’autres mots pour être lu……Qui les lit vit!Belle journée à toiF.

  11. Michel dit :

    J’ai mis un peu de temps à commenter ce texte. J’avais besoin de m’en emplir. De comprendre, aussi… Putain ! Les mots sont tes alliés… Ils sont les fruits de ta passion que tu cueilles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s