En pays disparate – Quatrième de couverture

 

 Morgan Riet est un poète paradoxal, son écriture incisive et précise économise les mots donnant tout à la fois un sentiment de profondeur et de légèreté. En 2007, il avait déjà publié chez Clapàs : « Lieu cherché, chemin battus » ce recueil presque épuisé aujourd’hui était déjà prometteur ! En pays disparate tient largement les promesses d’alors. Subtil et capiteux, il a mûri pour notre plaisir et notre bonne surprise … Réflexions philosophiques, constats écologiques, promenades en divers territoires empreintes d’un humour à peine corrosif … Participant à de nombreuses revues, ce poète contemporain est aussi présent sur la dorénavant incontournable grand toile du net, retrouvez le sur son blog : cheminsbattus.spaces.live.com et partagez son aventure poétique.

14,5 x 24 cm – 122 pages.

 

                                                                                                              L’Hiron (Christophe Liron)

 

 

Poème qui ouvre le recueil :
 
 
    Je ne parle pas patois,
    ni une langue
    cul coincé du goulot,
    ni un sabir
    de cercles compassés
    tord-ciboulot ;
    je ne parle pas terroir,
    ni d’une tour d’ivoire,
    je parle
    pour toi,
    pour lui, pour elle,
    depuis ma Normandie de base,
    entre deux ondées proverbiales,
                     une langue
                                   d’herbages citadins
    où les beuglements à la brune
    proviennent des autos ;
 
    je parle sobre
    comme on essore une serpillière,
                     ou plutôt je chante
                     des mots crottés
                     de rien,
                     de tout,
à qui veut bien boire cul sec
la non hors d’âge
eau de vers de ma vie.
 
 
Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Poésie première, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, l'Herbe folle, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016), "Sous la cognée" (éd. Voix tissées - 2017) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans En tous sens. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour En pays disparate – Quatrième de couverture

  1. Morgan dit :

    A lire absolument ! et en plus à moins de 10 centimes, la page ! rendez-vous compte !Allez, allez, mes amis et mies, on se laisse tenter!

  2. Michel dit :

    Au devers des vies de tous ! :)ça s’lira à c’prix là (et mm à plus cher) !

  3. mu dit :

    J’ai commencé à le parcourir… ce qui me plaît par dessus tout, c’est de prendre le temps et de me laisser pénétrer par tes mots. Arrêter de courir pour dévorer chaque vers…Plus quand j’en aurai savouré la substantifique moëlle 😉

  4. Morgan dit :

    N’hésite pas, Mu, à me donner tes impressions.

  5. TOPA dit :

    Ce livre, avec beaucoup d’autres, vous attend au "Petit salon du livre de poésie" de Durcet (61) le dimanche 11 avril…

  6. . dit :

    Première incursion sur votre pâturage. L’herbe y est grasse et odorante. Je reviendrai assurément.

  7. Babel dit :

    décidé, je troque mon eau de vie contre ton eau de vers.. ah mais oui, business is business ! ;)plus sérieusement, j’adore ce poème qui met vraiment l’eau à la bouche, si j’ose dire ! et j’ai une préférence aussi pour ceux qui parlent sobre et non "un sabir de cercles compassés tord-ciboulot"..

  8. Morgan dit :

    Merci, Babel, et je t’invite cordialement en mon " Pays disparate" si cela t’intéresse. Plaisir sans prix garanti, bon rapport qualité-rythme (parole de poète V.R.P)

  9. Pierre dit :

    Bonjour Morgan,C’est un poème qui sent bon la Normandie et qui me fait penser à l’esprit de " Poètes, vos papiers " du grand Léo Ferret … sans les rimes bien entendu !Très bonne fin de dimanche et merci de passer régulièrement chez moi !Pierre

  10. Samuel dit :

    Salut Morgan,Respect pour ton travail, cet échantillon m’ouvre l’appétit… Je vis en Martinique, peux-tu me dire comment me procurer ton recueil?Peut-être le plus simple est que j’envoie quelqu’un du cru, l’acheter par chez nous, je vais gratter les fonds de terroir.Tchimbé raid pa moliP.S : je suis un très bon ami de ton cousin François et peut-être que ta petite soeur se rappelle de moi ;-).

  11. Morgan dit :

    Merci Samuel. Je viens de t’envoyer un message pour t’expliquer tout ça en détail.

  12. Babel dit :

    un poète V.R.P. , voilà un statut qui me plaît bien..! ;)bises du sud, en affinités disparates..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s