Nature morte

 
 
 
          Trois oiseaux,
          là,
          sur le rebord de la fenêtre.
          Trois mouettes un peu, dirai-je ( d’après mes connaissances très sommaires en matière d’ornithologie)
          là,
          près d’un seau avec rouleaux, pinceaux bien fatigués et coulures de peinture blanche décorant l’ensemble,
          qui ne bougent pas
          d’une plume
          et nous observent, imperturbables ou presque, depuis des mois – sauf une
 
          qui a définitivement perdu la tête, après qu’elle eut, hélas, chuté
 
          de son socle.
 
Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans En tous sens. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Nature morte

  1. Philippe dit :

    faut dire qu’être une mouette de pierre n’est pas le plus aisé pour voler.

  2. Morgan dit :

    En fait, trois sortes de mouettes décoratives en bois, Philippe. Mais tu as bien compris que cette nature-là était vraiment morte de chez morte !

  3. Vianney dit :

    amusant !

  4. Eve dit :

    des mouettes taiseuses en somme …rare ! et paradoxal …(on pourrait lire "un peu là " ce qui est drôle aussi …)toujours étonnant et heureux de te lire ..amicalement biz

  5. tsat dit :

    vu que ça ne bouge pas , je trouve que le bois est toujours vivant même mort .bise et à bientôt!

  6. mu dit :

    un brin d’humour 🙂

  7. Michel dit :

    C’est chouette ! euh… mouette ! :-DEntre plume et pinceau, et peint seau, je me demande pourquoi la troisième a chut… Chut !

  8. Pierre dit :

    Bonjour Morgan,Il arrive parfois qu’une chute fasse perdre la tête ! Bonne journée,Pierre

  9. Manuela dit :

    Tu as une bien belle écriture Morgan ! Félicitations ! Merci de ton intervention sur notre blog : j’ai répondu à suivre pour que tout le monde en profite… Tu as raison…Bien amicalement. Stéphane

  10. Thalie dit :

    je suis heureuse que tu aies bien voulu m’accueillir ! je profite, savoure et bois tes poésies ! merci

  11. Thalie dit :

    e suis transportée dans le chant mélodieux des mots qui me plongent dans le ravissement de la mélodie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s