Les jardins de Monet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
                                                                                    
 
 
 
                                                                                    Les Nymphéas – 1906
 
 
 
 
J’ai eu vent,
j’ai eu vendredi ou un autre jour
de je ne sais quelle saison,
j’ai eu vent,
j’ai eu Van Gogh, Pablo
ou bien quelque autre d’aussi belle eau-
rizon,
j’ai eu vent,
j’ai eu vendange
que j’en aurais là-bas au diable tout mon soûl
 
de liquides
monceaux
de lumières
et couleurs,
et déjà
 
grand merci,
monsieur Monet,
 
pour, céans, le souffle, les ceps, et la cuvée.
 
 
 
 
 
 
Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Poésie première, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, l'Herbe folle, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016), "Sous la cognée" (éd. Voix tissées - 2017) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans En tous sens. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Les jardins de Monet

  1. Christophe dit :

    tu lui rends belle "Monet" de sa pièce. 🙂

  2. tsat dit :

    quelle bonne saison!bise et à bientôt!

  3. Michel dit :

    C’est curieux : je constate à l’instant – à ma vision des "Nymphéas" – que ce tableau est en parfaite inversion chromatique de "L’église d’Auvers"… Du bleu roi au bas de l’un, en haut de l’autre, au vert clair puis au jaune à leurs autres extrémités. On a couramment dit de Monet que c’était sa quasi-cécité qui le faisait peindre ainsi ; je suis à des lieues d’y croire ! En tout cas, nous sommes d’inspiration très impressioniste, apollinairienne et spiritueuse (spirituelle ?) en ce moment. 😉

  4. Post dit :

    Tes "mots-nés" de ces couleurs forment un bel arc-en-ciel….J’aime Monet et aussi Van Gogh, et aussi Pablo…Merci pour cet "étang-d’art"…bonne journée bizz

  5. Ieva dit :

    Avoir vent … et eau … toute cette eau devant … reflets lumière … glissade miroir saisonnière…Bon jour *

  6. Thalie dit :

    pour écrire si joliment, je te soupçonne d’avoir eu une impression de GIVERNY

  7. Babel dit :

    bonne cuvée ici aussi.. 😉

  8. Morgan dit :

    Les impressions, je ne les ai eues, pour l’heure, que sous forme de livre. Mais je compte bien aller là-bas, à Giverny, quand cela me sera possible. Merci à tous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s