A tout casser

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
                                                        
 
 
                                                         La Cabane à sucre – Richard Greaves (né en 1950)*
 
 
 
 
 
On voudrait bien construire
quelque chose de solide
sur la terre battue des silences,
 
quelque chose qui tienne
en respect
                                       les doutes ;
 
et on essaye,
et on essaye
de casser des briques,
des blocs de marbre, de granit,
et on a des rêves
de palais, de châteaux
monumentaux, d’augustes
cathédrales qui, oups !
 
retombent
aussitôt
et mordent le balatum
que foulent au pied de biche
quelques chiures
de mots, des biffures
sur un bout de papier, alors cabane,
dans le meilleur des cas,
d’un poème charpenté comme
                                               un moineau.
 
 
 
 
        * source : Collection de l’Art Brut

 

Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Poésie première, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, l'Herbe folle, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016), "Sous la cognée" (éd. Voix tissées - 2017) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans En tous sens. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour A tout casser

  1. Christophe dit :

    Bah, je connais quelques chiures de poèmes qui ont bâti des cathédrales !

  2. Michel dit :

    C’est pourquoi il vaut mieux rêver de routes afin de s’envoler. 😉

  3. Philippe dit :

    bon ben je m’en vais bâtir un château en Espagne tiens.

  4. Thalie dit :

    mieux vaut bâtir des châteaux de cartes ou des moulins à vent comme Don Guichotte que rien du tout !

  5. mu dit :

    j’aime la cloture par le petit oiseau 🙂

  6. Babel dit :

    les châteaux en Espagne, tout comme les tours de Babel, font vivre.. de beaux rêves parfois ! même s’ils finissent par s’écrouler..

  7. Marie dit :

    Mais c’est parfaitement charpenté un moineau…léger, solide, efficace, beau, insolent…parfaitement charpenté :-)CordialementMarie

  8. NIKITA dit :

    J’ai parcouru ton bel espace et j’aime beaucoup la qualité de tout ce que tu proposes , merci de tous ces beaux partages ! Cordialement !

  9. Morgan dit :

    Eh bien merci, Nikita !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s