Elégie amazonienne

 

Dessin sur papier canson de Matt Mahlen

 

        Inspiration, expiration, inspiration,
expiration…                                 percevez-vous,
        du poumon graillonneux de la terre
        à nos frêles alvéoles,
        le carcinome de nos actes
        dont découle en fanfare
        la clameur déchirante                   des arbres ?

        Inspiration, expiration, inspiration,
expiration…                        oh dites, percevez-vous,
        sous la caresse rieuse
        du moindre brin d’herbe,
        la vertigineuse étendue d’angoisse
        de la feuille
        à tout jamais blanche                          du monde ?

 

Extrait d’ En pays disparate

Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Poésie première, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, l'Herbe folle, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016), "Sous la cognée" (éd. Voix tissées - 2017) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans En tous sens. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Elégie amazonienne

  1. saiphilippe dit :

    jamais je n’aurai cru lire un jour un poème avec le terme « carcinome ». Rien que pour ça je dis:  » chapeau! »

    faudrait peut-être mettre le monde dans un poumon d’acier.

    • Morgan Riet dit :

      Ton commentaire ne me laisse pas de marbre !
       » mettre le monde dans un poumon d’acier » ça ferait une belle suite optimiste au poème, je trouve.

  2. rachelmug81 dit :

    je suis stell et j’admire tes écrits qui sont toujours aussi bien recherchés.
    ici ça me fait rappeler la chanson de mickey 3D, le titre est » il faut que tu respires ».
    bise et à bientôt!

  3. Michel dit :

    Oui, page 90 ! 🙂
    Je relisai ta « fulgurance » sur Rimbaud, en m’amusant que nous eussions eu pour lui la même image du tonnerre et de l’éclair…

  4. Babel dit :

    il serait presque préférable que la feuille du monde soit blanche.. et vierge encore ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s