Fabrice Marzuolo

 

 

Les lendemains

Pauvres vies que sommes-nous
des pierres des rats
aux plus beaux jours des mouches
mais toujours quelqu’un
qui arrache les ailes et dit :
je vais faire de vous des hommes

comme cela qu’il nomme
une mouche aux ailes arrachées

Je fuyais

Je fuyais des gens
Qui ne m’aimaient pas
Que je n’aimais pas
Je fuyais en Solex
Petitement (comme il pouvait)
Mais je me serais traîné sur les dents
Quand la route montait trop je marchais à côté
De retour chez mémé qui m’aimait
Je fuyais l’avenir
Qui est un désert
Pour un bonheur
D’une heure suffisant
Quand j’ai sonné
Grand-mère m’a mangé

Poèmes extraits de sa plaquette intitulée Photo de l’hôtel de la dernière vacance *

 

Fabrice Marzuolo est né en Lorraine et travaille à Paris.  Il a publié un recueil de poésie dans la collection Polder : La diligence ne passe pas avec les aboiements. Une nouvelle ( main forte) dans une anthologie Pas de travail qui vaille aux éditions Atelier du Gué, 2010. Un texte dans une anthologie poétique Nous, la multitude au Temps des Cerises, 2011.
Des textes de lui ont paru dans de très nombreuses revues parmi lesquelles Comme en poésie, Rétroviseur, Décharge, Traction-Brabant, N4728, Verso, Microbe, Arpa, Nouveaux délits, Poésie Première, Liqueur 44… Dernièrement, quelques-unes de ses nouvelles ont été publiées dans les revues suivantes : Pr’ose !, Harfang, Les hésitations d’une mouche et Nouvelle Revue Moderne. Enfin, sur le net, on peut le retrouver dans les revues POD, Chos’e, La Belle-mère dure ainsi que dans la Revue des ressources.

* Pour la recevoir, courrielez-le : fabrice.marzuolo@wanadoo.fr

Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Poésie première, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, l'Herbe folle, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016), "Sous la cognée" (éd. Voix tissées - 2017) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans Mots rencontrés. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Fabrice Marzuolo

  1. Marie dit :

    Merci pour ce beau partage 🙂

  2. Morgan Riet dit :

    N’hésite pas à lui commander.
    Merci d’être passé par là, chère voisine de pallier ! 🙂

  3. Marzuolo dit :

    merci Morgan pour cette balade sur les chemins battus, je découvre tout ça, et ton geste me touche.

  4. Muriele dit :

    oui merci morgan pour ce partage… et tous les autres 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s