Erick Morel

Illustration figurant en 4ème de couverture de Photo souvenir paru dans la collection Parcelles des  éditions Clarisse. Un extrait de cette plaquette qui m’a profondément touché (il y est question de perte, d’absence… ):

 
L’ourson en peluche couché sur la moquette
le papier peint couvert de papillons
les cassettes télétubbies, de Babar que je passe en
          boucle
guettant ton ombre épiant des rires qui ne
          viennent pas
vautré sur un canapé mon corps alcoolisé crucifié
          par l’improbable
lutte pour créer un lien

Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Poésie première, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, l'Herbe folle, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016), "Sous la cognée" (éd. Voix tissées - 2017) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans Mots rencontrés. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Erick Morel

  1. Michel P dit :

    Quel mal-être !

  2. vma dit :

    l’impossible deuil d’un enfant ?

  3. Muriele dit :

    c’est beau mais je pense que j’aurai du mal à le lire jusqu’au bout (enfin en ce moment, je me sens trop sur le fil)

  4. thalie dit :

    le malheur vient frapper n’importe qui sans qu’on se doute du bonheur que l’on a quand tout va bien. Chacun peut trouver son havre de paix, pour toi, Morgan, c’est l’écriture

  5. Topa dit :

    Petite précision (qui n’a pas forcément beaucoup d’importance) :
    Si vous passez un jour par Airaines (Somme), arrêtez-vous au restaurant « Le caméléon ».
    Le motard-poète Erick Morel est aussi fin cuisinier…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s