Vincent Motard-Avargues

Dans le cadre des Vases communicants ( le 1er vendredi du mois, chacun des participants écrit sur le blog d’un autre), j’accueille Vincent qui me reçoit en retour chez lui.

 

 

 

 

 

Photo de Vincent Motard-Avargues

 

Poussières

 

    Quelques centaines
de mètres carrés

un parking
sans bitume

qu’en pierres ocre
qui s’effritent
qui s’envolent
pour planer longtemps

au-dessus de ces têtes
en apesanteur lourde

    Quelques pas
isolés

pour sentir la brise
de cet été

caresse affable
de cette campagne
en pleine canicule
violente

    Le spectacle
de ces deux corbeaux

qui planent
en ombres folles
dans l’immensité céruléenne
au-dessus des champs
à la verdure quasi citrine

leurs danses aériennes
leurs plongeons terriens
leurs croassements

de vivants

    Plus de pensée

rien
que de l’observation neutre

les souvenirs se sont tus
comme aspirés par le vide
le silence
l’attente

rien que
deux trois pas

seul
loin
ou presque

    Les autres de la famille
comme les amis
assis ou debout
proches des marches
d’entrée du bâtiment

quasi hyalins
plutôt
quasi pas là

    Ce bâtiment

si austère
si froid

La cérémonie trop longue
ces mots
                                  si banals
ces larmes
                              si tranchantes
cette musique
                                si plombée

(tant de si
                                                               trop)

    La porte de ce bâtiment
qui s’ouvre
le directeur en sort

il tient l’urne
la tend au veuf
qui s’écroule

presque
à peine retenu
par les proches

Cette urne
cet objet ni beau ni laid
où se tient toute une vie

                                                                   (rien)

qu’on dispersera
autour d’un arbre
un peu plus tard
avec ce sentiment

d’être là
                                dispersé
                                                                itou.

 

La liste des autres échanges se trouve ici.

Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Poésie première, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, l'Herbe folle, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016), "Sous la cognée" (éd. Voix tissées - 2017) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans Mots rencontrés. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Vincent Motard-Avargues

  1. Catrine dit :

    ..c’est beau..ce nuement, en chute et dispersements, y a un je-ne-sais-quoi de tendre en dessous de la descente très lente, la descente dans les couleurs aussi, par contraste, cet atténument fait un feu avec la douleur…puis toute la forme rejoint le fond.
    merci, merci bien Vincent/Morgan (je vais mettre mes yeux à l’autre endroit, discrètement)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s