Bruno Berchoud

 

 

 

 

 

 

 

Photographie d’Alain Coupey*

 

    Gestes d’enfant

Et dieu créa le caillou plat
parti d’un trait sur la rivière
pour bondir un instant vers le ciel
et que mon fils exulte
                 tandis que j’applau-
dis Vivre c’est lancer
toucher le monde un peu plus loin
que le bout de ses doigts.

                                                          ***

Sitôt dit l’au-revoir embrassé les deux joues
la porte refermée

la litanie des marches qu’il récuse et dévale d’un trait
pour doubler l’ascenseur
du haut de ses dix ans s’amuse
à remonter le temps.

Il a deviné
là-haut le pas de l’aïeule
traversant le séjour jusqu’au rectangle de lumière.

Sur le trottoir il fuse
et volte-face
tend sa joue au soleil
de la main en essuie les rayons
ses yeux vers la fenêtre du troisième où en effet
moussent les cheveux blancs.

Extrait de La beauté du geste de Bruno Berchoud – éditions Clarisse – collection Parcelles – 16 p – 5 E

* en 4ème de couverture.

Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Poésie première, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, l'Herbe folle, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016), "Sous la cognée" (éd. Voix tissées - 2017) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans Mots rencontrés. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Bruno Berchoud

  1. Topa dit :

    Toi, tu aurais bien fait des emplettes au salon du livre de Caen !…

  2. Morgan Riet dit :

    Non, même pas ! je l’avais commandé bien avant.
    C’est le genre de poésie que j’apprécie, avec de la chair autour des mots, si l’on peut dire, très loin en somme de ce que je raille dans mon précédent billet…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s