Françoise Coulmin

                                                                                                        

 

 

 

 

 

 

50 p – 7.60 € ou 6 € (version numérique) – Préface de Jean-Luc Despax

Françoise Coulmin  a bien observé le landerneau de la poésie contemporaine et en a tiré au cordeau quelques portraits méchamment drôles.

Un exemple :

      LES ABSCONVERSITAIRES

      Amateurs de productions nécessaires à leur carrière, leurs formulations ont besoin de l’alchimie de l’alambic. C’est imparable, même s’ils réunissent des auteurs simples poètes pour une anthologie – si possible grand public.

      Dire simple :
      sans préliminaires
      sans circonvolutions
      sans attendu n°1
      sans attendu n°2
      sans attendu n°3
      sans présupposés
      sans référence à n°1, n°2, n°3
serait franchement la preuve d’une pensée indigente.
      Heureux celui à qui l’amphigourisme est familier.
      Heureux qui se délecte de l’abscons.

Et puis, tiens, un petit dernier tout aussi féroce :

      ILOUELLE INCAPABLE

      Ilouelle, on est certain du caractère indigent de ses productions, de ses capacités. Et pourtant Ilouelle s’est emparé du pouvoir, l’a confisqué lors d’une vacance en un temps de vacances. Ilouelle règne et décide, redonne à faire, excommunie et redonne à refaire. Ilouelle sait le Beau, le vrai, ce qu’est le beau, ce qu’est le vrai du dire et du écrire. Et je te censure et je te recale et je te fais douter de ce que tu imaginais pouvoir faire, pouvoir créer, pouvoir être publiable, jusqu’à même pouvoir être.
      Ilouelle incapable produit aussi est c’est là « le » modèle. Mais c’est tellement étriqué et prétentieux, puéril et sans contenu que l’on se sauve au plus vite dès qu’Ilouelle ouvre la bouche, en souhaitant que tous ses réprouvés dressent un autodafé de ses minables créations.

Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Poésie première, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, l'Herbe folle, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016), "Sous la cognée" (éd. Voix tissées - 2017) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans Mots rencontrés. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Françoise Coulmin

  1. vma dit :

    Je vois que tu t’es régalé autant que moi 😉

    • Morgan Riet dit :

      Oh que oui !
      Pour certains , il m’a été assez facile de mettre un visage et un nom ! 😉 « Un merveilleux petit essai moral » comme l’écrit justement Jean-Luc Despax dans sa préface.

  2. Topa dit :

    Après Nadaus, Coulmin… On a les mêmes lectures en ce moment…

  3. Ping : Françoise Coulmin | Chemins battus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s