Dialogue

 
 

 

 

 

 

Marthe, nue sur son lit (1903) – Pierre Bonnard

 

        I

Loin des ires
du monde,

une herbe
est douce,
abrite bruine.

Là, désirs
d’un monde

qu’à pas légers
mes yeux
envulvent.

        II

Ta tête
posée
sur ma poitrine,

tu lis un livre
et moi,
tes seins.

Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans En tous sens. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour Dialogue

  1. jcmian dit :

    Joli !
    Amitiés

  2. Catrine dit :

    je trouve assez extraordinaire la capacité de légèreté de ta plume, Morgan, je trouve ici une telle fraîcheur, un je-ne-sais-quoi de tendre candeur… une sorte d’émerveillement paisible, et c’est beau, tout simplement beau et en adéquation
    mes amitiés répétées

    • Morgan Riet dit :

      La légèreté, oui, on me le dit souvent. Je vais finir par le croire !… et ce, même si, en réalité, pour l’atteindre, cette apparente légèreté, il me faut parfois traîner longtemps dans les pesanteurs de l’esprit…
      ( ah, j’allais oublier !… un grand merci, Catrine !)

  3. chanavictor@ dit :

    Calme douceur…tendre poème.

  4. Babel dit :

    Oui, une légèreté profonde.. ou encore un minimalisme foisonnant ! J’aime ces contrastes.. 😉

  5. sculpteurval dit :

    Il y avait une très belle exposition de Bonnard au musée des impressionistes à Paris…..fini depuis fin juillet…..
    Ta plume est légère dans l’expression, je n’y connais pas grand chose en écriture mais je trouve cela très beau……merci Morgan

  6. Morgan Riet dit :

    J’aurai bien aimé voir ça de plus près… dommage…
    Et puis, rassure-toi, moi non plus je n’y connais pas grand chose en écriture. Tout ce que je sais, c’est qu’il me faut un bout de papier, un stylo et pas mal ruminer ! 😉

  7. mu dit :

    oui c’est tres beau…
    de la douceur dans l’épure

  8. Micha dit :

    T’as pas un bouquin à me prêter ? 😉

  9. Topa dit :

    Tu as de saines lectures…

  10. Marlene dit :

    Magnifique, Morgan !

  11. Morgan Riet dit :

    Merci, Marlène !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s