Jean Billaud

Le magicien

Les collines les monts et les montagnes
dansent au rythme de coton roulé
des valses de Strauss
que j’écoute
Le soleil les habille
d’une étoffe soyeuse
qui luit
sur le mur des pensées sur la chaux encor fraîche
Et par les vitres sales
s’envolent les oiseaux
d’un encéphale inquiet tendu vers un problème
Détestable Sibylle
de l’imagination

Si ce cerveau vautré
qui habite mon crâne
Thaumaturge pouvait
d’un coup de pouce adroit
faire pleuvoir ensemble
Tétrodons rapaces et rossignols
quelques baleines blanches
Je marcherais alors les pieds dans mes chaussures

Poème de Jean Billaud* extrait du n° 13 de la revue Les Cahiers de la rue Ventura** paru en septembre dernier. Il s’agit d’un n° double anthologique regroupant, par ordre alphabétique ( de A à M dans le cas présent), l’ensemble des poètes publié(e)s depuis le début de l’aventure, en juillet 2008. Suite et fin de l’alphabet dans les prochains cahiers que Claude Cailleau ( en chair, en os et voix, ici ) nous prépare pour novembre.

*Portrait et présentation du poète sur le site de Jacques Basse.
** 6 euros le n°/ 22 € pour 4 –  adresse : 9 rue Lino Ventura, 72300 Sable-Sur-Sarthe – chèque à l’ordre de : Association Les Amis de la rue Ventura

Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans Mots rencontrés. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Jean Billaud

  1. Topa dit :

    Les « Cahiers » de Claude Cailleau constituent une belle fenêtre ouverte sur la poésie qui s’écrit aujourd’hui…

  2. Morgan Riet dit :

    Oui, par cette fenêtre,
    de beaux nuages de mots
    à attraper !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s