Pierre Maubé

Pierre Maubé – Psaume des mousses – 34 p – éditions Eclats d’encre

Extraits :

certains insectes ne peuvent vivre
qu’entre l’écorce et le bois des arbres
à l’abri du soleil de l’air de la lumière
comme eux tu ne peux vivre
que sous l’écorce de la vie
un univers suintant étroit et sombre
un monde de murmures et de peurs étouffées
un monde de pénombre et de pressentiments

tu es ta principale
mauvaise fréquentation
il y a bien longtemps
que tu as brisé
ton dernier miroir
mais ton ombre est couverte d’écailles
dont chacune reflète une occasion manquée
un spasme anecdotique
un rire défleuri

l’enfant que tu étais rôde sous la fenêtre
fermée de ton regard l’enfant dont tu as peur
gratte inlassablement aux volets clos
de ta mémoire
l’enfant que tu étais est un rire d’eau tendre
un pré sous le soleil les feuilles dans le vent
l’enfant que tu étais disait tout est possible

l’enfant que tu étais agonise sans bruit

 

* à découvrir ou redécouvrir son fameux blog Poésie maintenant qui met en lumière des poèmes d’auteurs contemporains d’expression française

Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Poésie première, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, l'Herbe folle, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016), "Sous la cognée" (éd. Voix tissées - 2017) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans Mots rencontrés. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Pierre Maubé

  1. thiladi dit :

    pas très « joisse », mais bien écrit!

    • Morgan Riet dit :

      C’est vrai que les poètes ne sont pas toujours des mecs très drôles… dans leurs écrits. On ne se marre pas trop en lisant, par exemple, « Les fleurs du mal » de Baudelaire ! 😉

  2. Topa dit :

    « L’enfant que tu étais… » n’est jamais très loin de nous, pour peu qu’on y prête un peu d’attention…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s