Nâzim Hikmet

Nazim Hikmet

 

 

 

 

Nâzim Hikmet (1902-1963)

 

Dimanche

Aujourd’hui c’est dimanche.
Pour la première fois aujourd’hui
ils m’ont laissé sortir au soleil,
et moi,
pour la première fois de ma vie,
m’étonnant qu’il soit si loin de moi
;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;qu’il soit si bleu
;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;qu’il soit si vaste
j’ai regardé le ciel sans bouger.
Puis je me suis assis à même la terre, avec respect,
je me suis adossé au mur blanc.
En cet instant, pas question de gamberger.
En cet instant, ni combat, ni liberté, ni femme.
La terre, le soleil et moi.
Je suis heureux.

1938

Que c’est beau de penser à toi
d’écrire pour toi,
de penser à toi;;; couché sur le dos;;;; en prison :
un mot que tu ;;;dis tel jour à tel endroit,
;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;pas le mot ;;;lui-même,
;;;;;;;mais l’univers qu’évoquait le timbre de ta voix…

Que c’est beau de penser à toi,
il faut que je sculpte pour toi;;;; dans le bois
;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;un coffret
;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;une bague,
;;;;;;ou ;;;tisser trois mètres de soie très fine…
et soudain
;;;;;;;;;;;;;;;bondissant sur mes pieds
courir me coller aux barreaux de la fenêtre
vers le ciel du bleu ;;;;laiteux de la liberté
;;;;;;crier de toute ma voix ce que j’ai écrit pour toi…

Que c’est beau de penser à toi :
à travers les rumeurs ;;;de mort et de victoire,
en prison
alors que j’ai passé la quarantaine…

1944

Je me suis dépouillé de l’idée de la mort
j’ai revêtu les feuilles de juin des boulevards
celles de mai étaient tout de même
un peu trop jeunes pour moi
tout un été m’attend un été citadin
avec son bitume et ses pierres brûlantes
avec ses limonades fraîches ses glaces
ses salles de cinéma suantes
et ses acteurs de province à la voix puissante
avec ses taxis qui disparaissent les jours des grands matches
et dans les jardins de l’Ermitage
les arbres qui ont l’air en papier à la lumière des ampoules
avec peut-être des chansons du Mexique
et des tam-tam de Guinée
et avec des poèmes que je lis assis sur le balcon
et avec tes cheveux qui seront coupés un peu plus court
un été citadin m’attend
j’ai revêtu les feuilles de juin des boulevards
je me suis dépouillé de l’idée de la mort.

24 mai 1962

Extraits de « Il neige dans la nuit et autres poèmes » – 430 p – collection Poésie/Gallimard

Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans En tous sens, Mots rencontrés. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Nâzim Hikmet

  1. Topa dit :

    Tu nous gâtes : après le superbe tableau de Nicolas de Staël, des poèmes de Nazim Hikmet !…
    Merci.
    Je te conseille « le chant des hommes », du même, chanté par Jacques Bertin. (Tu devrais trouver ça sur le net.)

  2. Morgan Riet dit :

    Merci pour le conseil, Jean-Claude. Je vais surfer sur la toile !

  3. Babel dit :

    Un vrai régal.. merci !

  4. Morgan Riet dit :

    Merci, Babel, de prendre le temps de musarder dans le coin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s