Jean-Pierre Georges

Jean-Pierre Georges

128 p – 69 F (je vous laisse le soin de convertir en euros… ) – publié, en 1987, au Dé bleu

 

Un extrait :

Je ne sais rien voir je ne sais pas aimer
je ressemble en tout point à mon grand-père
paternel : il s’ennuyait si fort qu’il cherchait
toujours à avancer l’heure des repas…
c’est ce que je me dis dans les pires moments
comme aujourd’hui où la neige est si compacte
le ciel si bas que les mots n’ont prise
sur rien. Que tout m’est retiré – jusqu’au
courrier ! – et que je peux me livrer sans retenue
à cette unique passion : l’ennui de vivre.

 

 

Une petite note de lecture, à propos de ce livre, glanée ici

Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article, publié dans En tous sens, Mots rencontrés, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Jean-Pierre Georges

  1. Topa dit :

    C’est là qu’on regrette la disparition d’un dé bleu…

  2. Morgan Riet dit :

    C’est un livre que m’a donné l’ami Georges Cathalo. Ah, qu’ils sont agaçants, ces poètes qui écrivent aussi bien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s