Jean-Louis Rambour

Jean-Louis Rambour

96 p – 8 € – éd. henry

 

Un extrait :

Ici on est à Berlioz le bâtiment B entrée 4
On est à l’escalier de Marc Vanderstichelen
Marc travaille à Procter et Gamble dans la ZI-Nord
Il ne s’habitue pas à dire Pi and Dji et chante
Cependant de belles mélodies des Beatles Il vit à
Berlioz près du château d’eau au long fût tordu
Tel une poignée de spaghettis tenus en flambeau
La plus belle tour d’Amiens répète-t-il
Que Rémi mort trop tôt n’a pas connue
Plus belle que le beffroi Blanche plus blanche
Qu’Alger même et qui permet à tous
De lever les yeux vers les nuages, y chercher
Les formes d’un cheval d’un lion gueule ouverte
D’un point d’interrogation en liberté

et un petit autre :

Ici Jennifer prononcer djé au début du prénom
Sinon elle reprend qui l’interpelle fautivement
Jennifer fait six enfants en sept ans Le prochain
Est prévu pour le deuxième tour des élections
Elle a un tablier à fleurs et fait aussi de la cuisine
Dans un temps de cuisson elle fait l’amour
En soulevant ses fleurs Il arrive qu’elle pleure
Mais peut-être est-ce l’épluchage Elle est
Heureuse elle le dit le répète Heureuse vraiment
Elle se penche parfois à la fenêtre du 10e étage
C’est une chance d’habiter si haut Le vent
A quelque chose de marin on dirait la côte
Et des bateaux de pêche au lieu des motos
Elle se penche trop craignent ses enfants

 

 

Pour en savoir plus sur l’auteur, je vous invite à consulter les différents articles qui lui sont consacrés sur le site de la revue Texture

Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Poésie première, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, l'Herbe folle, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016), "Sous la cognée" (éd. Voix tissées - 2017) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016)
Cet article a été publié dans Mots rencontrés. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s