François-Xavier Farine

françois-xavier Farine

16 p – 4 € –  aérolithe éditions*

 

Quelques extraits :

7.
Je me souviens que Rimbaud fut le premier
à faire entrer une sorte de rêverie sensuelle
dans le corps du poème avec cet alexandrin
merveilleux :
« Par les soirs bleu d’été, j’irai dans les
sentiers » (…)

11.
Je me souviens que Rimbaud déroba des
pigments de peinture (très onéreux) chez
un marchand d’art et qu’une brute épaisse
voulut lui faire la peau. Rimbaud s’était
planté face à lui et avait lancé : « Désolé,
Monsieur… mais je ne me bats pas
avec les chevaux !« 

16.
Je me souviens que Rimbaud avait publié
Une saison en enfer à Bruxelles, à compte
d’auteur.
Au moment de recevoir tous ses
exemplaires, il n’avait pas assez d’argent
pour payer l’éditeur.
La plupart des livres sont restés dans des
ballots de toile de jute, au fond d’une cave,
en Belgique.

 

 

* Commande à : aerolitheeditions@free.fr

On peut également retrouver François-Xavier sur son blog « Le feu central » dans lequel il rend compte de ses lectures, partage de temps en temps des poèmes, des textes de son cru.

Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Spered Gouez, Terres de femmes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Poésie première, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, l'Herbe folle, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016), "Sous la cognée" (éd. Voix tissées - 2017), Chute de fiel / Sang & Diesel (éd. Gros textes - 2018) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016), Au fond des yeux #2 – Yvon Kervinio (éd. l’aventure carto – 2017), Duos – 118 jeunes poètes de langue française né(e)s à partir de 1970 – Anthologie dirigée par Lydia Padellec – Bacchanales N° 59 (Maison de la poésie Rhône-Alpes - 2018)
Cet article a été publié dans Mots rencontrés. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s