Philippe Simon

Philippe Simon

176 p – 15 € – auto-édition*

 

Un extrait de ce recueil réunissant chansons et poèmes :

 

 Les gens de ton village**

Tu me parles sans fin des gens de ton village
Tu me dis leurs chagrins leurs amours leurs courages
Jean-Louis le quincailler Sylvie la boulangère
Antoine le boucher Fabienne la postière
Léon le mécano le roi de la bricole
La belle Marie-Do la maîtresse d’école
Raymond le pharmacien Pauline l’infirmière
Qu’on élira demain madame votre maire

Tu mes les as tant dits
Que je crois les connaître
Que je suis leur ami
Du moins je voudrais l’être
Les jours semblent si bons
Là-haut dans ton village
Bâti sur l’horizon
D’une vie sans orage

Ils sont là près de nous les gens de ton village
Les yeux calmes et doux comme des enfants sages
Jean-Louis scelle son mur Sylvie taille ses roses
Antoine aime Fabienne et voilà qu’il ose
L’inviter à danser au grand bal de l’école
Léon et Marie-Do dansent la farandole
Sur le noir du tableau en lettres demi-rondes
Une main ce soir a écrit la lune est blonde

Tu me les as tant dits
Que je crois les entendre
Me parler en ami
M’aimer et me comprendre
Je suis déjà près d’eux
Là-haut dans ton village
Et nous sommes heureux
D’un bonheur sans orage

Nous habitons près d’eux tout en haut du village
Un troisième garni douillet comme un nuage
Jean-Louis passe nous voir Sylvie ne sait quoi faire
Pour nous être agréable Antoine a la manière
De peser un kilo pour le prix d’une livre
A ce poids-là la vie vaut la peine de vivre
C’est d’entendre Raymond le dire et le redire
Que je crois que l’amour est la drogue à prescrire

Et tu m’en prescrits tant
Que je suis fou peut-être
De croire que le temps
S’arrête à la fenêtre
Que le ciel est ici
Plus qu’ailleurs sans orage
Parce que j’ai franchi
Le seuil de ton village

 

*Pour  pouvoir vous procurer l’ouvrage, vous pouvez contacter l’auteur à l’adresse courriel suivante : ph.simon-bouet@orange.fr

**Mis en musique par Joël Becquet, interprété par Christian Cornu

 

Philippe Simon était présent, il y a peu de temps de cela, au Printemps de Durcet, comme on peut le voir sur le Biloba de Jean-Claude Touzeil, juste

 

 

 

 

Publicités

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, Gros Textes, Spered Gouez, Terres de femmes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Microbe, Poésie première, Florilège, Le Capital des mots, Francopolis, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, les Amis de Thalie, 17 secondes, l'Herbe folle, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016), "Sous la cognée" (éd. Voix tissées - 2017), Chute de fiel / Sang & Diesel (éd. Gros textes - 2018) *** Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016), Au fond des yeux #2 – Yvon Kervinio (éd. l’aventure carto – 2017), Duos – 118 jeunes poètes de langue française né(e)s à partir de 1970 – Anthologie dirigée par Lydia Padellec – Bacchanales N° 59 (Maison de la poésie Rhône-Alpes - 2018)
Cet article, publié dans Mots rencontrés, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s