Revue L’Air de rien

32 p – 3 € – éd. de l’Aigrette (pour commander, c’est ici)

Illustration de la couverture : Pascale Parrein

Au sommaire de ce n° :

Un extrait :

        Rain   

Les informations suent et pullulent - ça fait un épais mélange
une crasse sordide l'obstruction l'embouteillage dans ta caboche
râtée - c'est pour la compréhension
Rails parallèles et wagons enchâssés
L'image est propre tout est rangé

Toi, tu es à pieds
- tu fais la perpendiculaire
Tu marches en travers le contrepoids le contrechamp
Je sais pas - tu fais un truc / la perspective en fait

Et t'entends mal quand t'as de la fiente dans les yeux
Et j'entends mal moi aussi
---------------------pour les mêmes raisons

C'est comme le hérisson ou le renard la nuit
Tu sors quand il fait clair
Attaques sur le sol - les pas sont prononcés
grande muraille silencieuse pourtant un certain goût du rythme

Quand même
Quand même

Tu sais voir la nuit
moi les feux de croisement
Mes doigts dessinent des courbes le train n'est pas parti
Images éparpillées Under the skin
Et les étoiles
sur l'herbe mouillée tu joues aux billes avec
moi j'en fais des colliers

--------------------------lucioles
sur le balcon, tête en arrière et bouche ouverte
gouttes d'eau tombent - langue gouttière
dans au ralenti pour un jeu frais et franc

se rafraîchir la couenne - désembuer la Caverne
Et ce foutu plexus
car cette nuit a pris trop de place

au petit matin, sur le clavier finalement
n'écrire que le mot pluie
et en anglais rain c'est presque run

                       Cartographie Messyl

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, L'Air de rien, Gros Textes, Spered Gouez, Terres de femmes, Friches, L'Autobus, Traction-brabant, Coup de soleil, Microbe, Terre à ciel, Poésie première, Florilège, A l'index, Le Capital des mots, Francopolis, Meteor, Touroum bouroum, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, Fenêtre sur poésie, les Amis de Thalie, 17 secondes, l'Herbe folle, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016), "Sous la cognée" (éd. Voix tissées - 2017), "Chute de fiel / Sang & Diesel" (éd. Gros textes - 2018), "Du soleil, sur la pente" (éd. Voix tissées - 2019), "Suite florale" (éd. Le Cercle et le Carré – 2019), livre d’artiste tiré à 20 exemplaires composé de 15 estampes (15 artistes différents) et d’un court poème accompagnant chacune d’entre elles. "Ou serait-ce autre chose ?", image de David Lemaresquier (Christophe Chomant éditeur - 2020), "Pas par quatre chemins" illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à Voir - 2021). Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016), Au fond des yeux #2 – Yvon Kervinio (éd. l’aventure carto – 2017), Duos – 118 jeunes poètes de langue française né(e)s à partir de 1970 – Anthologie dirigée par Lydia Padellec – Bacchanales N° 59 (Maison de la poésie Rhône-Alpes - 2018), "Jardin(s)" (éd. Donner à Voir - 2019), Nature & poésie – Bacchanales N°63 (Maison de la poésie Rhône-Alpes – 2020) et Ralentir (éd. La Chouette imprévue – 2020).
Cet article, publié dans Mots rencontrés, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s