Patrice Angibaud

Angibaud

66 p – 6 € – photographie couverture : Blandine Angibaud – éd. Gros textes (2018)

 

Un extrait :

Tu rends visite à ton ami
Le vieil homme
De la maison de retraite

Au moment de partir
Tu lui serres doucement
La main en promettant
De revenir

Il dit au revoir
A bientôt

Visage presque impassible
Si ce n’est l’esquisse
D’un sourire
Qui répond
A ton propre sourire

Mais il y a la trahison
Du regard
Dans lequel tu peux lire :
Reste encore
Reste plus longtemps
Ne me laisse pas
Face à la solitude
Au silence de l’effroi
Face à la mort
Qui
D’un pas léger de louve
S’approche de moi.

 

 

A lire d’autres mots de notre poète ici ou sur le blog

Publicités
Publié dans Mots rencontrés | 2 commentaires

« Voilà, c’est dit »

Des fois
on se prend des coups,
on ne comprend pas pourquoi.
(Car persiste en soi
quelque chose de bleu,
en même temps que tout semble,
malgré la rumeur des autos,
étale –
infini effet de mer et de mouettes
………………………………sur la ville.)

On a la naïveté même
de croire,
à l’occasion d’une retrouvaille,
à la transparence des coeurs,
à l’absence de calculs,
de calques,
dans les accolades
et autres embrassades.

Des fois,
on se leurre
franchement
(café bu,
gorge serrée,
sans sucre ).

Et demeure
longtemps,
longtemps,
longtemps,
le déferlement
de l’amère douleur –
infini effet d’amour moindre
……………………………………….sur sa vie.

Publié dans En tous sens | 6 commentaires

Jacques Morin

Jacques Morin - Trois saisons et demie

48 p – imprimé par Jacques Renou à l’Atelier de Groutel (25, Groutel – 72610 Champfleur)

avec des linogravures originales de Pascal Juel & un après-lire de Thierry Gaudin

 

un extrait :

 

La paupière de brouillard referme le paysage
l’oeil cligne à la ligne d’horizon

couvercle de fumée sur le village éteint
l’aiguille du clocher de l’église cherche dieu
dans les limbes aimantées

tombent les feuilles et les châtaignes
le chemin glisse dans la forêt
les arbres ouvrent leurs côtes au vent

 

 

Une lecture du  livre par Michel Baglin sur le site de la revue Texture

Publié dans Mots rencontrés | Tagué | 2 commentaires

Olivier Cousin

olivier Cousin

56 p – 6 € – éd. Gros textes

 

Un extrait :

Au beau milieu

En plein milieu de l’automne
j’aime rouler sans réfléchir
au coeur des feuilles tombées
des châtaigniers et des hêtres
bordant ma route quotidienne
Je dois viser le centre de la chaussée
pour trouver les feuilles intactes
que le passage des voitures n’a pas écrasées
Ça crisse quand il fait sec
Ça chuinte quand il fait humide
(Sons qui représentent chaque moitié de ma vie)
Et ça me rassure en douceur
si je me convaincs que je n’en suis aussi
qu’à la mi-temps de mon existence

 

Pour aller plus loin avec Olivier qui a  » toujours des mots au fond de la poche », c’est par ici

 

 

Publié dans Mots rencontrés | 4 commentaires

Rebonds, toujours

Je poursuis mon dialogue, mon jeu de rebonds,  avec David Lemaresquier (nous avions déjà fait ensemble  Quelque chose en 2013) :

rebons - image 10

Image n° 10 – David Lemaresquier

 

et le poème en réponse :

 

(poème n°11)

 

Visage absent, rive brumeuse,
mais façon Nu couché bleu de Staël
qu’on regarderait à l’envers,
ou serait-ce autre chose ?

Qu’importe. Mes mots veulent
pénétrer ce mystère,
emprunter je ne sais quel tunnel
vers l’inconnu d’une île en elle.

 

(image 9 – poème 10 : ici)

Publié dans En tous sens, Mes recueils et plaquettes | Tagué , | Laisser un commentaire

Extraits de « Chute de fiel » et « Sang & Diesel » sur Poésie, Musik, Etc…

… des extraits de Sang & Diesel / Chute de fiel sur le site du poète Christophe Bregaint
!

Préfacé par Vincent Motard-Avargues


View original post

Publié dans En tous sens | Laisser un commentaire

« Sous la cognée » dans les I.D de Claude Vercey

Claude Vercey

Sur le site de la revue Décharge, Claude Vercey consacre un de ses Itinéraires de Délestage à mon recueil Sous la cognée.

C’est à lire ici

Publié dans Critiques, Critiques, articles, notes de lecture, Mes recueils et plaquettes | 2 commentaires

Chantal Couliou

couliou

30 p – 4 € – éd. La Porte *

 

Quelques extraits :

 

Dans les poches
de tes manteaux esseulés
des petits morceaux de toi :
un bonbon,
une fleur desséchée,
un mouchoir,…
Cela nous fait sourire
malgré le chagrin.

/

Parfois,
comme un coup de poing,
ta mort me submerge
et les souvenirs se bousculent
en un raz de marée
– incontournable.

/

Sur ta tombe,
un bouquet de lilas.
Ton jardin
est venu
jusqu’à toi.

 

 

 

* Yves Perrine – 215 rue Moïse Bodhuin – 02000 Laon

Publié dans Mots rencontrés | Laisser un commentaire

Poésiechroniquetamalle again

chronique Patrice Maltaverne S&D CDF

Une lecture de Sang & Diesel et Chute de fiel par le poète et revuiste Patrice Maltaverne (qui avait déjà chroniqué, l’année dernière, mon recueil Sous la cognée). Elle est à découvrir ici sur son blog « Poésiechroniquetamalle« .


 

Publié dans Critiques, Critiques, articles, notes de lecture, Mes recueils et plaquettes | Tagué | Laisser un commentaire

Chute de fiel / Sang & Diesel

2 titres en un seul livre :

S & D       C D F

60 p au format 10 x 20 cm –  éd. Gros Textes – 8 € (+ 2 € de forfait de port)*

 

Un extrait de Sang & Diesel avec l’illustration qui l’accompagne :

 

 Tunnel

Pollué
de bruits,
de bris
d’images ;

long,
intensément long
le sentiment
(creusé

dans l’argile
d’un jour)
de ne pas en voir
le bout.

Tunnel

 

… et pour Chute de fiel*, l’image et le texte suivants :

 

Le cercle des poètes entretenu

Assis
au milieu du cercle,
monsieur x se fait virtuose,
comme à son habitude,
des ronds de jambe
dans l’ode.

Ce qu’il a
la dent douce
quand il lèche
avec tant de grâce
le cul
du livre

de monsieur y
inscrit depuis… lerche
dans l’aire
faux-cul du cercle
et tous ses petits calculs,
à la virgule près,

pour un poil d’encens, en retour.

 

Le cercle des poètes entretenu - Mahlen.jpg

 

Commande à Gros Textes – Fontfourane – 05380 Châteauroux-les-Alpes

… il est aussi possible de me le commander : 4 rue Cahier de Gerville – 14400 Bayeux

  * préfacé par  Vincent Motard-Avargues

 

 

 

 

Publié dans Mes recueils et plaquettes | Tagué , , | 6 commentaires