Procrastination

L’herbe déjà haute ;

la tondeuse sur les dents –

Les mains dans les poches.

Publié dans En tous sens | Marqué avec | Un commentaire

Course à pied

Dans le champ, à l’ombre,

paisibles, les vaches paissent –

J’avale les bornes.

Publié dans En tous sens | Marqué avec | 4 commentaires

Dicton

Dimanche d’avril,

fraîcheur du vent, chair de poule –

Dicton avéré.

Publié dans En tous sens | Marqué avec | 2 commentaires

Fourmis noires

Quelques fourmis noires

à l’assaut de primevères –

la grâce l’emporte !

Publié dans En tous sens | Marqué avec | 4 commentaires

Voilure

Notes bleues brillantes,

vent dansant avec les vagues –

Voiles du regard.

Publié dans En tous sens | Marqué avec | Laisser un commentaire

Simon Martin

Simon Martin

 

 

 

 

 

 

 

 

Simon Martin – 48 p – 6.50 € – éd. Donner à Voir 

 

Un extrait :

BON ET ALORS ?

Présence d’une hirondelle devant ma fenêtre.
La 2-CV décapotable du notaire,
les roses.

Dans plusieurs milliers d’années
que signifieront ces mots ?
Poème fossilisé
comme ces moustiques retrouvés dans l’ambre.

On datera alors avec certitude
le début de la post-histoire,
la fin de la parole, le retour du cinéma muet.

Bon. Et alors ?

Publié dans Mots rencontrés | 5 commentaires

Primesautier

Tic-tac de l’horloge ;

mon coeur joue l’indifférent –

Pas l’herbe qui pousse.

Publié dans En tous sens | Marqué avec | Laisser un commentaire

Jardin en deuil

Arbre tronçonné –

Plus rien d’autre qu’une souche

et notre tristesse…

Publié dans En tous sens | Marqué avec | 6 commentaires

Recul

Dans la chambre
je m’absente.
D’ici j’écoute
la vie qui fourmille,
les voix qui rebondissent
gaiement ou non sur les murs
des pièces voisines.

Sur le lit
d’une feuille,
je m’endors,
à l’affût,
au fond des mots
en partance,
en tambour battant de tempes,
en froncements de signes
et sourcils,
en mouvements amples
vers l’espace aigu d’un sens.

Du point final
je m’approche
déjà,
soulagé
de soulever à nouveau
le voile
d’un poème,
de reconquérir,
dans ma chambre d’échos,
je ne sais quelle présence.

Publié dans En tous sens | 4 commentaires

Sanda Voïca

Sanda Voïca

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

éd. Passage d’encrescollection Trait court – 28 p – 5 €

 

Un extrait :

 
Une étoile au coin de l’oeil

Une étoile au coin de l’oeil :
Mes larmes sont devenues astrales.
Un fil de toile dans les pensées
Mais pas encore l’araignée.
Un feu sans braise
Une lueur sans ombre.
J’arrive sans avancer
Là où on ne m’attendait pas :
Dans le crissement d’un sable
Qu’en fait je crée sur place
Ma présence ici n’est que ma présence ailleurs –
dans le bruissement tranquille
dans le calme qui mine
dans le trouble plat
dans la platitude originale
dans la fermeture des yeux
devant les mots trop bleus –
l’encre de mon choix.
Mes larmes sont des étoiles
Et mes mots les traces des pattes
De l’araignée qui guette mon cerveau.
J’avance et j’y suis :
Moi l’araignée déjà
Dans le cerveau de qui ?

Publié dans Mots rencontrés | Laisser un commentaire