Je dis Désirs (anthologie)

108 p – 10 € – éd. pourquoi viens-tu si tard ?

Une anthologie de poèmes – sur le thème du désir – choisis par Marilyne Bertoncini et Franck Berthoux

Au sommaire de celle-ci :

Luca Ariano – Giancarlo Baroni – Cécile Bellamy Bajard – Domi Bergougnoux – Marilyne Bertoncini – Huguette Bertrand – Black’cha Mal-Ô – Yve Bressande – Brigitte Broc – Jacques Cauda – André Chenet – Viviane Ciampi – Tristan Colovray – Joël Dely – Christine Durif-Bruckert – Ile Eniger – Michaël Glück – Chantal Godé-Victor – Gili Haimovich – Dominique Hecq – Danielle Helme – Hoda Hili – Ida Jaroschek – Marie-Philippe Joncheray – Marie-Laure Le Berre – Paricia Ligouis Fort – Carole Mesrobian – Narki Nal – Dominique Ottavi – Angèle Paoli – Amédée Pan – Jean-Charles Paillet – Mariapia Quintavalla – Adeline Raquin – Emanuela Rizzo – Laurent Robert – Marc Ross – Jean-Michel Sananès – Dana Shishmanian – Anne Soy – Perle Vallens – Michel Vieulle – Dany Vinet

L’ensemble est accompagné des photos de Jaume Saïs

             Extraits :



Je voudrais de l'ivoire sur du fer 
pour masquer la laideur sous un peu de beauté

Je voudrais l'importance des choses à rêver
pour oublier le manque de la terre sous le pied

Je voudrais de l'aimance et un peu d'amitié
pour ne pas voir le temps passer sur les années

Je voudrais l'arbre vert au milieu de l'hiver
et l'espoir dépassé de vivre sans cruauté

J'attends qu'un jour le vent
apporte sur le sillage de toutes mes feuilles mortes
l'espérance sans fin
d'une nouvelle nuit d'été
et d'un regard divin
éternellement 
présent à mes côtés



                   Chantal Godé-Victor
        
                   publié dans la revue Cairns





Ce matin je danse
 je suis le soleil
chaque étoile
 la lune
le ciel tout entier

Je rassemble ma lumière
 mes ombres
je suis la mer
 mouvante
 sans cesse ravivée
 de caresse en caresse
 débordante de désirs

Ce matin je danse
 avec les montagnes
 qui n'en reviennent pas de joie

Je danse
ce matin


                 Anne Soy

                 4 février 2021

A propos Morgan Riet

Né en 1974 à Bayeux dans le Calvados. Y réside toujours. Ecrit parfois. Textes publiés dans les revues suivantes : Décharge, Comme en poésie, Cairns, Ecrit(s) du Nord, Recours au poème, Créatures, L'Air de rien, Gros Textes, Spered Gouez, Terres de femmes, Friches, L'Autobus,Wham !,La Piscine, Traction-brabant, Coup de soleil, Microbe, Terre à ciel, Poésie première, Florilège, A l'index, Le Capital des mots, Francopolis, Meteor, Touroum bouroum, Mauvaise graine, Poésie/Seine, les Nouveaux cahiers de l'Adour, Inédit Nouveau, les Tas de mots, Libelle, Ce qui reste, Fenêtre sur poésie, les Amis de Thalie, 17 secondes, l'Herbe folle, les Cahiers de poésie, les Cahiers de la rue Ventura, Verso et Paysages écrits *** Recueils et plaquettes : "Lieu cherché, chemins battus" (éd. Clapàs - 2007), "En pays disparate" (même éditeur - 2010)," Midi juste environ" (auto-édition - 2011), Du côté de Vésanie, illustré par Matt Mahlen (éd. Gros textes - 2012), ça brûle (-36° édition - 2012), "Quelque chose", photos de David Lemaresquier (éd. Les Tas de mots - 2013), "Vu de l'intérieur" , illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à voir - 2013), "A fleur de poème", illustré par Matt Mahlen (même éditeur - 2016), "Sous la cognée" (éd. Voix tissées - 2017), "Chute de fiel / Sang & Diesel" (éd. Gros textes - 2018), "Du soleil, sur la pente" (éd. Voix tissées - 2019), "Suite florale" (éd. Le Cercle et le Carré – 2019), livre d’artiste tiré à 20 exemplaires composé de 15 estampes (15 artistes différents) et d’un court poème accompagnant chacune d’entre elles. "Ou serait-ce autre chose ?", image de David Lemaresquier (Christophe Chomant éditeur - 2020), "Pas par quatre chemins" illustré par Hervé Gouzerh (éd. Donner à Voir - 2021). Ouvrages collectifs : "Visages de poésie" - tome 6 - de Jacques Basse (éd. Rafael de Surtis - 2012), "L'insurrection poétique" - collection Po&vie (éd. Corps Puce - 2015), "Perrin Langda & compagnie (Mgv2>publishing - 2015), "Arbre(s)" (éd. Donner à Voir - 2016), "Dehors, recueil sans abri" (éd. Janus -2016), Au fond des yeux #2 – Yvon Kervinio (éd. l’aventure carto – 2017), Duos – 118 jeunes poètes de langue française né(e)s à partir de 1970 – Anthologie dirigée par Lydia Padellec – Bacchanales N° 59 (Maison de la poésie Rhône-Alpes - 2018), "Jardin(s)" (éd. Donner à Voir - 2019), Nature & poésie – Bacchanales N°63 (Maison de la poésie Rhône-Alpes – 2020) et Ralentir (éd. La Chouette imprévue – 2020).
Cet article, publié dans Mots rencontrés, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Je dis Désirs (anthologie)

  1. Christiane Pucheu dit :

    Beaucoup de plaisir à lire ces deux poèmes. Bravo aux auteurs ! Christiane de Bordeaux

    Obtenir Outlook pour Androidhttps://aka.ms/AAb9ysg ________________________________

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s